Idaho et Montana : le loup n’y sera plus une espèce protégée

Idaho et Montana : le loup n’y sera plus une espèce protégée

Actus internationales Actus loup Toute l'actualité

Vendredi 18 mars, un accord a été conclu entre 10 associations de protection de l’environnement et le Service des Etats-Unis pour la Pêche, la Faune et la Flore (U.S. Fish and Wildlife Service). Ce compromis lève les protections fédérales dont bénéficiait le loup en tant qu’espèce menacée dans le Montana et l’Idaho, deux états du nord-ouest des Etats-Unis traversés par les montagnes Rocheuses (the Rocky Mountains). Cela a été par contre refusé pour les états du Wyoming, de l’Oregon, de Washington et de l’Utah car l’espèce y est jugée encore trop vulnérable.

Une telle décision avait déjà était prise en 2009 puis finalement annulée en 2010 par le juge fédéral, qui avait alors donné raison aux 14 groupes de protection de l’environnement estimant qu’on ne pouvait pas appliquer deux traitements différents (protection dans le Wyoming et non-protection dans l’Idaho et Montana) à une seule et même population de loups (celle des Rocheuses). Les loups de l’Idaho et du Montana furent donc remis sur la liste des espèces menacées.

Cette décision survient après des années de controverses au sujet des loups dans les Rocheuses. Avant un programme de restauration débuté dans les années 90, ils y étaient chassés, empoisonnés, leur population frôlant alors l’extinction. Leur nombre a ensuite fortement augmenté du fait de leur protection, ce qui souleva l’ire des chasseurs et des propriétaires de ranch, deux lobbies très puissants dans l’Ouest américain.

Sur les 1651 loups évoluant dans les Rocheuses, c’est donc les 1300 loups qui vivent dans l’Idaho et le Montana qui sont concernés par cette décision. Leur gestion sera dorénavant confiée à ces deux états. Leur chasse pourrait donc y reprendre dès cet automne mais l’accord prévoit tout de même des garanties pour protéger l’espèce sur le long terme. Mike Clark, le directeur d’un des groupes de protection de l’environnement ayant accepté le compromis a déclaré : «C’est une façon pour les individus d’accepter que les loups resteront là et de trouver une façon permanente de les gérer». Il espère que cet accord soulagera la région où il existe un fort sentiment «anti-loups». Cependant, quatre associations ont désapprouvé cet accord et mèneront de nouvelles actions en justice dans les mois à venir.

carte états-unis

Dans les états de l’Oregon et de Washington, seulement 40 loups ont été répertoriés. Leur protection y est maintenue afin que leur population y augmente et que cela crée une deuxième population de loups distincte.

Sources :

“Les loups du Montana et de l’Idaho retirés de la liste des espèces menacées”, Actualités News Environnement (21/03/11)

“Obama administration officials and wildlife advocates reach uneasy agreement over gray wolves’ status”, Los Angeles Times (21/03/11)

1 commentaire sur “Idaho et Montana : le loup n’y sera plus une espèce protégée”


Les commentaires sont fermés.