Loup mexicain : des associations poursuivent le FWS

WildEarth Guardians et The Rewilding, 2 associations de protection de la nature, ont porté plainte le 30 avril pour mettre fin à la politique de prélèvement des loups, appelée « Standard Operating Procedure 13 », mise en place quand un loup attaque du bétail plus de 2 fois. Dans le cadre de cette politique, le Fish and Wilflife Service (Service de la Pêche et de la Faune Sauvage) a ainsi retiré 45 loups mexicains de la zone Blue Range ces 3 dernières années, soit quasiment le double des 7 années précédentes. Ce retrait signifie la mort des loups ou la mise en captivité.
Selon Rob Edward, WildEarth Guardians, le retrait de tout loup du milieu naturel est inapproprié ; la priorité doit être le rétablissement de l’espèce. Le loup mexicain a disparu du sud-ouest américain le siècle dernier suite aux efforts d’éradication de la part du gouvernement fédéral. En 1998, le Fish and Wilflife Service réintroduit 11 loups dans la zone de Blue Range, à cheval entre l’Arizona et le Nouveau-Mexique. Lorsque le programme a débuté, le gouvernement misait sur une population de 100 loups environ en 2006. Mais fin 2007, on ne comptait que 52 loups….

Une autre association, Center for Biological Diversity, poursuit également le Fish and Wilflife Service afin de pousser celui-ci à développer un plan de rétablissement du jaguar américain. Selon le Center for Biological Diversity, la construction d’un mur le long de la frontière avec le Mexique va empêcher les jaguars de recoloniser leurs anciens territoires du sud des Etats-Unis. Début 2008, le Département de l’Intérieur a abandonné ses tentatives de dresser un tel plan pour le jaguar car trop peu de ces rares félins avaient été repérés dans les états du Nouveau-Mexique et de l’Arizona. Le Fish and Wilflife Service en a donc conclu que la gestion du jaguar revenait aux efforts de conservation de la part du Mexique, de l’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud (!). Le jaguar habitait autrefois le sud des Etats-Unis depuis Monterey Bay (Californie), à travers les montagnes Appalaches.

Source : Wildlife groups call for end to Mexican wolf removal policy

Les commentaires sont fermés.