Lynx : que se passe-­t-­il dans le Jura ?

colibri-JL Paumard

Photo © Colibri / JL Paumard

Le ministère de l’environnement compte-t­-il abandonner le lynx du Jura comme il l’a fait pour celui des Vosges, ce dernier réintroduit dans les années 1980 par ce même ministère ? Tout porte à le croire.

Dès juillet 2015, Ferus avait alerté les conseillers de la Ministre sur la situation préoccupante dans le Jura, des inquiétudes balayées par une réponse rassurante sur l’état de conservation de cette population. Les pouvoirs publics n’ont pas jugé nécessaire de mettre en place une analyse plus poussée comme demandé par nos soins.

L’animateur du réseau lynx, qui avait réalisé un suivi intensif de cette espèce pendant trois années consécutives dans les noyaux vosgien et jurassien, n’a pas vu son contrat renouvelé par l’ONCFS. Il n’a pas non plus été remplacé sur ce poste qui a tout bonnement disparu. En son absence, le suivi de cette espèce montre très clairement de très grosses lacunes que nous ne pouvons accepter.

Ferus demande à ce que les moyens nécessaires soient mis en place pour :

– d’une part, réaliser un suivi intensif dès l’hiver 2016/2017 afin de préciser la situation de l’espèce ;

– d’autre part, favoriser les réflexions autour d’une signalétique adaptée afin de limiter les collisions routières, qui sont avec le braconnage, l’une des premières causes de mortalité du lynx dans le Jura. Ferus se tient à disposition du ministère, de ses services régionaux et départementaux pour collaborer sur ce sujet avec ses autres partenaires.

Nous demandons très fermement à ce que la lutte contre le braconnage soit intensifiée, comme cela a été promis, sans suite apparente par le cabinet de la Ministre de l’Environnement en juillet 2015.

Ferus relaie les inquiétudes du Centre Athénas et invite à lire leur analyse de la situation sur le lien suivant : LYNX dans le Massif du Jura : un état de conservation critique.

Les commentaires sont fermés.