Nouvelles images de nos ours pyrénéens

Nouvelles images de nos ours pyrénéens

Actus en France Actus ours Toute l'actualité

Voici donc deux nouvelles photos de Pyros (illustration + vignette de gauche) et une de Balou (vignette du milieu) prises début avril. La vignette de droite est une photo qui a été prise lors d’une prospection de l’équipe ours de l’ONCFS sur la commune de St Lary (Ariège). Lors de cette observation, cet ours indéterminé se déplaçait dans une zone forestière très escarpée avant de se coucher au pied d’un arbre (zone de repos diurne).

Cliquez sur les vignettes pour les agrandir :

Pyros Fos 5 avril 2012 © ONCFS Equipe Ours Balou Fos le 04 avril 2012 © ONCFS Equipe Ours Ours St Lary (09) 19_04_2012 © ONCFS Equipe Ours

© ONCFS Equipe Ours / Réseau Ours Brun

Ci-dessous, le montage de deux vidéos automatiques réalisées en avril sur la commune de Melles (Haute-Garonne). Il s’agit de l’ours Pyros et, au vu de la taille, d’un autre ours adulte mâle indéterminé :

© ONCFS Equipe Ours / Réseau Ours Brun

Voir aussi :

– Balou, premier ours des Pyrénées filmé en 2012 (mars 2012)

– Nouvelle vidéo de Balou et Pyros (septembre 2011)

– D’autres vidéos de nos ours (juillet – août)

5 commentaires sur “Nouvelles images de nos ours pyrénéens”

Les ours ont voté. Celui qui regrettait qu’on ait ré-introduit des ours dans les Pyrénées, n’étant plus Président, comment peut-on relancer le processus de lacher d’une ourse en Béarn ?

Les ours ont voté. Monsieur Sarkozy qui regrettait la réintroduction d’ours dans les pyrénées n’est plus Président. Comment peut-on relancer le processus pour demander l’introduction d’une ourse en Béarn?

Oui, les ours ont voté ! Suite à la dernière Consultation Publique et dans la période de sècheresse affective actuelle le concernant l’Homo-Sarkozicus n’a pu être sauvé par Me N.K.M et ne sera donc pas réintroduit dans l’écosystème politique français . Sa disparation de nos campagnes est en conséquence inéluctable ce qui émeut particulièrement le Président Nihous ( CPNT ) :  » La victoire de F.Hollande est un danger pour la ruralité  » . De même ce dernier s’en prend t-il aux Verts  » Qui veulent s’approprier l’espace rural en excluant les 13 millions de Français qui y vivent . » … On se demande par ailleurs pourquoi ces 13 millions n’ont pas voté pour sauvegarder Mr Sarkozy !… Mr Sarkozy qui , contrairement à son prédécesseur , aura été incapable de comprendre que les Pyrénées ne voteraient pas pour lui et que ses manoeuvres politiciennes d’exclusion de l’ours et de rapprochement avec le CPNT étaient depuis le début complètement voués à l’échec . Mr Sarkozy n’avait rien à attendre des Pyrénéens et des chasseurs et surtout pas de remerciements , il vient cruellement de s’en rendre compte ! Trop tard et tant pis pour lui !
Nous passons donc à une autre étape et la question à se poser est : et maintenant ?… Car il ne reste que très peu de temps pour préparer dans la sérénité un lâcher d’ours pour 2013 afin, si c’est encore possible, de tenter de sauver le noyau Béarnais , ou du moins de renforcer durablement la pérennisation du noyau Central. Lâcher , qui fut en son temps accepté par tous à Toulouse, et qui correspond à l’engagement de Madame Jouanno et de l’ancien gouvernement Sarkozy . Cet engagement ayant été indignement et injustement renié ,ce sera demain au prochain gouvernement de Mr Hollande de tenir enfin logiquement et normalement la parole qui fut donnée par la France . Aux Associations et à Cap Ours de travailler en ce sens , nous serons à leurs côtés .

Espérons que le nouveau gouvernement soit plus conscient de l’urgence à sauver les ours que le précédent.
Peut être auront une ministre de l’environnement ECOLO !!!
Et pour répondre à Doublet, ce n’est pas une ourse qu’il faut lacher, mais au moins quatre, ce qui serait le simple remplacement des ourses lachement tuées (Cannelle, Mellba, Franska et Palouma) et je pense que ce n’est que le minimum.
Imaginons que ces quatres femelles soient encore en vie et pendant ces années de présence, combien de descendance auraient elles eues.
Le nombre de 50 ours serait probablement largement atteinds aujourd’hui…
Alors nous sommes en droit de demander au minimum, le simple remplacement des ourses tuées…


Les commentaires sont fermés.