Pyrénées-Orientales : un vieux loup vient mourir près des humains

Le loup d’Angoustrine, photographié 10 jours avant sa mort par Lindsay Negre. Publiée avec l’aimable autorisation de l’auteur

Voir aussi ces articles, notamment avec le témoignage de Lindsay Negre qui a recueilli l’animal ==>> Le Point , Le Parisien et la page Facebook de Lindsay Negre

Communiqué de la préfecture des Pyrénées-Orientales

Loup à Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes

Mardi 29 janvier 2019, les agents du service départemental de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) ont été informés de la présence d’un loup, apparemment souffrant, à proximité des habitations du hameau de Villeneuve des Escaldes sur la commune d’Angoustrine. L’animal, en état de détresse, a été immobilisé en fin de journée dans un endroit clos par une habitante du village. Immédiatement, l’ONCFS, accompagnée d’un vétérinaire du SDIS s’est rendu sur place. Ils ont constaté que l’animal, qui présentait toutes les caractéristiques d’un loup, était cachectique, parasité et ne répondait plus aux divers stimuli. Sur décision du vétérinaire, l’animal a été euthanasié. La dépouille, prise en charge par l’ONCFS, a été acheminée vers le laboratoire départemental d’analyse où une autopsie complète sera réalisée. Celle-ci définira plus précisément les causes de la mort de l’animal (présence d’agents pathogènes, blessures consécutives à un tir, traces d’empoisonnement). Ces analyses permettront de décider si des suites judiciaires doivent être envisagées, et si l’animal doit être ou non décompté du plafond de prélèvements autorisés dans la cadre du Plan National d’Actions sur le Loup et les Activités d’élevage.Par ailleurs, comme c’est le cas systématiquement, des prélèvements seront réalisés afin de procéder à des analyses génétiques visant à identifier l’origine de l’animal et définir son statut d’hybridation. L’ONCFS a ainsi mis en œuvre l’ensemble des procédures et protocoles requis.

Note de FERUS : si vous observez un animal sauvage en détresse, n’hésitez pas rapidement à contacter un centre de sauvegarde de la vie sauvage ou l’ONCFS.

Télécharger le communiqué de la préfecture ==>> ICI

Les commentaires sont fermés.