Russie : un centre pour réhabiliter les oursons orphelins

oursons-russie-ifaw

Photo IFAW

Russie : un centre pour réhabiliter les oursons orphelins

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°59 (mars 2016)

Abonnez-vous à la Gazette !

Le centre de sauvetage des oursons d’IFAW est situé à Bubonitsy, à 350 km au nord-ouest de Moscou. Ce projet est devenu un exemple mondial dans la réhabilitation des oursons orphelins. Interview avec Mila Danilova.

Depuis combien de temps le programme existe-t-il ?

Le Centre de réhabilitation des ours orphelins d’IFAW est né en 1995. A l’époque, IFAW avait eu vent d’un projet mené par un scientifique russe, Valentin Pazhetnov, qui avait étudié le développement d’oursons bruns pendant les premiers mois de leur vie grâce à des oursons orphelins qu’il avait élevés comme s’il était leur mère. En 1995, il est apparu très clairement à Valentin Pazhetnov qu’il était possible de relâcher ces ours en milieu sauvage et que ceux-ci pourraient non seulement survivre, mais aussi vivre en tant qu’ours sauvages. Un tel travail demandait un financement considérable, et Valentin ne pouvait plus continuer seul. IFAW est ensuite intervenu et a fourni tout le nécessaire pour les futurs travaux – deux larges enclos, des bâtiments pour les ours et le personnel, des véhicules pour transporter les oursons vers le Centre et vers les sites de lâcher ou pour amener la nourriture des oursons, le personnel, la nourriture et les médicaments des oursons, les soins vétérinaires, etc.

Généralement, aucune autre espèce n’est prise en charge mais nous avons déjà eu un blaireau adulte, une cigogne adulte et quelques oisillons de corbeaux.

Combien d’oursons avez-vous sauvé depuis le début du programme ? 214 dont 197 ont été relâchés. Deux oursons hibernent actuellement au Centre et seront relâchés au mois d’avril. Les oursons deviennent orphelins à cause des nuisances humaines – l’exploitation forestière, la chasse d’autres espèces (lièvres, sangliers, etc.) avec des chiens, les promenades en forêt accompagnées de chiens qui sentent l’odeur des ours dans leur tanière et font fuir la mère ourse.

Quant à la chasse de l’ours en tanière, elle a été interdite par la législation russe en 2012 après un lobbying intense de la part d’IFAW, grâce à l’existence de ce programme ; celui-ci nous a permis de démontrer les résultats de la chasse en tanière : des oursons orphelins. Avant 2012, nous recueillions les oursons principalement après la chasse.

Lire la suite en téléchargeant l’article en pdf :

oursons-russie-gazette59

Oursons – Russie- Gazette59

S’abonner à la Gazette des Grands Prédateurs / les anciens numéros

Les commentaires sont fermés.