Tir de loup : le communiqué de la préfecture de la Drôme

Tir de loup : le communiqué de la préfecture de la Drôme

©V.Vignon
Actus en France Actus loup Toute l'actualité
Loup italien ©V.Vignon

Communiqué de la préfecture de la Drôme, 3 août 2011

Destruction d’un loup dans le cadre d’un tir de défense

Le mercredi 3 août 2011 à 00h30, un loup subadulte a été détruit dans le cadre d’un tir de défense accordé par le préfet de la Drôme à un éleveur installé sur la commune de Combovin (26).

Depuis le 04 juillet dernier, le troupeau de cet éleveur a subi 5 attaques (1) alors que des mesures de protection avaient été adoptées et que des effarouchements avaient été effectués. Afin d’assurer la protection du troupeau exposé au risque de prédation, selon un mode d’action défensif, le préfet de la Drôme a accordé une autorisation de tir de défense par arrêté du 8 juillet 2011 à l’éleveur concerné.

En application de l’arrêté interministériel du 9 mai 2011, le tir de défense peut être accordé aux éleveurs qui en font la demande lorsque leur troupeau bénéficie de mesures de protection, que des effarouchements sont réalisés et que, malgré la mise en place de ces mesures, le troupeau continue de subir des dégâts liés à la prédation. Ces dégâts sont constatés par l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et, dans le cas particulier de la réserve naturelle des hauts-plateaux du Vercors, par des gardes moniteurs du parc naturel régional.

L’arrêté interministériel susmentionné prévoit également que le tir de défense peut être réalisé par un lieutenant de louveterie dans le cadre d’une mission particulière ordonnée par le préfet. Ce dispositif a bénéficié à l’éleveur concerné, le tir ayant été effectué par un lieutenant de louveterie, sous le contrôle de l’ONCFS, au moment où le loup se trouvait à proximité immédiate du troupeau.

L’animal va être confié par l’ONCFS au laboratoire d’analyse départemental de la Drôme à Valence aux fins d’expertises post-mortem.

1 Dégâts constatés par l’ONCFS les 04/07, le 06/07, le 14/07, le 17/07 et le 27/07 derniers.

Le communiqué en ligne

La réaction de FERUS

FERUS prend acte du tir d’un loup dans la Drôme, avec tristesse car la mort d’un animal appartenant à une espèce protégée et encore en danger n’est jamais une bonne nouvelle. Nous espérons que tout s’est passé dans la légalité. Si tel est bien le cas, cela prouve que les éleveurs ne sont pas sans défense et qu’il n’est point besoin de promettre d’assouplir les procédures comme vient de le faire la ministre de l’Ecologie (lire les annonces de NKM/commentaires de Ferus). Il conviendra d’observer avec attention ce qui se passera sur cette zone dans les jours et semaines à venir. Si les attaques de loups continuent, cela confirmera que ces tirs ne sont pas une solution à terme pour l’élevage.

Lire aussi :

Ferus réagit au tir d’un loup dans la Drôme / l’arrêté de tir de défense (août 2011)

Les annonces de NKM/les commentaires de Ferus (juillet 2011)

– Protocole d’intervention contre les loups 2011/2012 : 6 loups peuvent être abattus (juillet 2011)

L’autorisation de tir de loup dans la Drôme suspendu par la justice (juin 2011)

– Deux autorisations de prélèvement de loup annoncées coup sur coup (mai 2011)

5 commentaires sur “Tir de loup : le communiqué de la préfecture de la Drôme”

Cette opération a des relents électoralistes ! il n’ est nul besoin de tuer un loup pour satisfaire un éleveur ! les Américains nous ont montré le chemin en équipant les loups et les ours considérés dangereux, de colliers émetteurs permettant de connaître les positions et d’ intervenir ! d’ autre part, un gros éleveur a diffusé par hauts-parleurs des hurlements d’ une meute de loups ce qui a éloigné une autre meute qui se rapprochait dangereusement de son exploitation, car il est bien connu que les loups n’ empiètent pas sur le territoire d’ une autre meute ! voilà des mesures intelligentes…….de temps en temps nos hommes politiques devraient regarder les documentaires animaliers sur le satellite, on en apprend plus que dans certaines réunions souvent inutiles d’ ailleurs ! mais nous sommes en France, pays spécialiste du bricolage dont le loup ( et l’ ours ) fait les frais inutilement.

Entièrement d’accord, Jean-Noël résume à la perfection ma pensée. Merci. Nous bidouillons lamentablement avec la nature. Doit-on rappeler que le loup n’est pas une espèce protégée pour rien ?

hihihihi ……….. encore du bla bla de citadin …….
et pourtant je suis pro loup .

attraper le  » méchant loup  » et lui poser un collier ……. trop drole comme solution …j’en aurai lu des conneries …. mais là !!!

et la solution d’éloigner une meute …… pour l’envoyer chez le voisin …… en voila encore une solution …… interessante .
STOP ……il va nous falloir trouver des mesures plus intelligentes …..si on veut sauver notre  » loup « 

MOI JE NE SUIS PAS UN CITADIN JE RESIDE EN ARDECHE PROFONDE ET JE TROUVE QUE LES SUGGESTIONS FORMULEES PAR JEAN NOEL SONT TRES INTERESSANTES.
QUANT AUX CRITIQUES DE MARTH ON SE DEMANDE SI CETTE PERSONNE EST BIEN DE NOTRE COTE


Les commentaires sont fermés.