Loup : la liste des autorisations de tirs s'allonge dans les Hautes-Alpes

loup prélèvement belledonne

Loup prélevé en 2006 en Belledonne © ONCFS

Dernier bilan des différentes mesures prises par la préfète des Hautes-Alpes (05) en 2011 concernant le loup.

Au 5 août 2011, il a été accordé la mise en oeuvre de :

3 tirs d’effarouchement effectués par les lieutenants de louveterie sur Esparron, Monetier-les-Bains et Saint Etienne en Dévoluy

33 tirs de défense, dont 6 avec possibilté d’utiliser une arme de 5ème catégorie, sur Esparron, Barcillonnette, Monetier-les-Bains, La Beaume-La Haute-Baume, Saint Etienne en Dévoluy, Aiguilles, Châteauneuf-d’Oze, Saint-Véran, Agnières-en-Dévoluy, Manteyer, Gap, Névache, Val-des-Prés, Saint-Laurent-du-Cros et Villard-Saint-Pancrace

1 tir de prélèvement sur les communes de Saint Etienne-en-Dévoluy et Agnières-en-Dévoluy.

Une demande de dérogation pour le tir de défense est en cours d’instruction.

– 33 tirs de défense, dont 6 avec possibilté d’utiliser une arme de 5ème catégorie, sur Esparron, Barcillonnette, Monetier-les-Bains, La Beaume-La Haute-Baume, Saint Etienne en Dévoluy, Aiguilles, Châteauneuf-d’Oze, Saint-Véran, Agnières-en-Dévoluy, Manteyer, Gap, Névache, Val-des-Prés,
Saint-Laurent-du-Cros et Villard-Saint-Pancrace.

Cette année, les pouvoirs publics semblent déterminer à atteindre le plafond de 6 loups pouvant être tués légalement (plus que 5 à présent après la destruction d’un loup dans la Drôme).

Pour comprendre les différences entre tir d’effarouchement et tir de défense et leurs conditions de mise en oeuvre, rendez-vous sur le site de l’Etat consacré au loup en France.

Vous pouvez consulter la liste des communes concernées par les dérogations de tirs accordées concernant le loup au 5 août 2011 :

Lire aussi :

Ferus réagit au tir d’un loup dans la Drôme / l’arrêté de tir de défense (août 2011)

– Les annonces de NKM/les commentaires de Ferus (juillet 2011)

Protocole d’intervention contre les loups 2011-2012 : 6 loups peuvent être abattus (juillet 2011)

7 commentaires pour Loup : la liste des autorisations de tirs s’allonge dans les Hautes-Alpes

  • m-c bezençon

    bonjour,si ça continue comme ça,il n’y aura plus de loup,je pensais qu’il etait proteger ?,ils on tout faux ceux qui les tue le loup n’a pas l’air d’etre vraiment proteger comme il faut.c’est dommage

  • Ben oui, je ne crois pas que le programme « Pastoraloup3

    https://www.ferus.fr/actualite/programme-pastoraloup-2011-on-vous-attend-en-alpage

    Ait porté ses fruits…..

    « La liste des autorisations de tirs s’allonge dans les Hautes-Alpes  »

    C’est tout ce que vous écrivez…

    « FERUS prend acte du tir d’un loup dans la Drôme, avec tristesse car la mort d’un animal appartenant à une espèce protégée et encore en danger n’est jamais une bonne nouvelle. Nous espérons que tout s’est passé dans la légalité. Si tel est bien le cas, cela prouve que les éleveurs ne sont pas sans défense et qu’il n’est point besoin de promettre d’assouplir les procédures comme vient de le faire la ministre de l’Ecologie (lire les annonces de NKM/commentaires de Ferus) »

    Vous prenez acte !!!! c’est tout !!!! En fin de compte vous jouez à quoi ?????

    Avez-vous vérifié, que tous les moyens de protections avaient bien été mis en place avant que les préfectures ne donnent les autorisations ? Votre argent !! serait peut-être mieux placé là que dans des actions d’assistanat aux éleveurs qui en fin de compte n’en n’ont rien à foutre… La preuve….Voir votre TITRE

    Franchement vous dégringolez de plus en plus bas dans mon estime…..!!

  • Galibier

    Nos politiques ne comprennent rien. Ce n’est pas en agissant de la sorte que les problèmes vont se résoudre.
    C’est aux bergers de changer leurs façons de travailler comme le faisait leurs prédécesseurs mais ils ne le veulent pas, trop fatiguant sans doute.
    Mais on peut se demander aussi si la protection dont le loup fait l’objet sert à quelque chose, nos politiques en tout cas s’en fiche complètement.
    Il ne faut surtout pas contrarier les éleveurs et agriculteurs en vue des élections de 2012.

  • Nina

    Juste une précision en réponse à Michel, les administrateurs de Ferus ne sont pas payés par l’association quand ils se déplacent. L’argent dont il parle, il n’y en a pas tant que ça (il ne connaît sans doute pas le bénévolat)et les bénévoles qui participent à Pastoraloup ne sont pas payés non plus, donc je ne vois pas quel transfert d’argent il suggère.

    Nous avons déjà pas mal de bénévoles, administrateurs, sympathisants qui vont dans la montagne et enquêtent sur les zones les plus brûlantes, pour savoir si les troupeaux sont vraiment protégés, ou pour savoir si le loup est vraiment un responsable potentiel. mais des autorisations de tirs de défense, il y en a des dizaines par département et nous n’avons pas assez de monde pour aller tout vérifier, encore une fois à nos frais et en plus de notre boulot car peu d’entre nous sont retraités.

    Au lieu de critiquer, si Michel se propose de consacrer son temps et son essence pour aller faire des constats sur le terrain après attaques, nous l’accueillerons avec plaisir.

  • Nunuche

    Michel fait probablement allusion au budget de Pastoraloup. Il pense que cet argent serait mieux employé à autre chose. A quoi ? On ne sait pas. Sur cette page : https://www.ferus.fr/benevolat/pastoraloup il est expliqué (sans chiffres) que le programme Pastoraloup est soutenu par le ministère de l’écologie et le WWF. Soutenu, ça doit vouloir dire financé car même si les écovolontaires sont bénévoles, l’emploi de l’animateur, le matériel etc.., eux, coûtent quelque chose.. Pour le reste (l’utilité de Pastoraloup pour faire changer les mentalités) chacun son point de vue.. Personnellement je ne pense pas que ça sert à modifier le comportement des éleveurs (ça se saurait..) ça sert plutôt à faire changer le regard des écovolontaires sur le métier d’éleveur… ou sur celui de berger, (mais ce serait sans doute pareil s’ils faisaient un stage chez les pompiers ou chez les boulangers..). Mais bon, Pastoraloup, pourquoi pas ? Même si ce n’est qu’une petite goutte d’eau dans le vase : s’il y a deux ou trois éleveurs qui pensent que les « écolos » ne sont pas les plaisantins que leurs décrivent les leaders agricoles, c’est toujours ça de pris.. Quant aux bénévoles, administrateurs, sympathisants « qui vont dans la montagne et enquêtent sur les zones les plus brûlantes » comme dit Nina, s’il y en a vraiment tant mieux.. Dans ce cas, il faudrait qu’ils nous disent ce qui se passe sur le terrain dans les départements comme par exemple la Drôme où NKM a prescrit des tirs nombreux cet été.. On n’est informés que par la presse (peu favorable aux loups) dommage.. -;))

  • Alpin

    L’assemblée générale permet de voir les comptes et de savoir ou va l’argent. J’étais à la dernière et également a pas mal d’autres (car je suis adhérent) et j’ai pu constater que pastoraloup était effectivement « soutenu » (c’est à dire financé en partie) par le ministère et le WWF et que le reste du financement de cette action était pris sur les fonds propres de l’association. Et c’est tout à l’honneur de Ferus.
    Alors, Michel, la critique est facile.. et tellement confortable.. Les grands « yaca », on sait ce qu’ils valent…. pas grand chose !!!
    pastoraloup n’est pas un remède miracle mais les résultats sont là et Ferus a raison de chercher le dialogue, c’est la seule solution. La guerre n’apporterait rien de bon.
    On peut ne pas être d’accord mais il ne faut pas oublier que la base de fonctionnement d’une association est le bénévolat et les grands « yaca » ne sont jamais présents quand on a besoin d’eux….

  • « ….et les grands « yaca » ne sont jamais présents quand on a besoin d’eux…. »

    Je crois que tu n’as pas tout compris dans mon post….

    Je constate les « résultats » et je redis que les éleveurs n’ont absolument rien à foutre de Pastoraloup….La preuve un non deux loups de moins dans les Alpes !!!!!

    Tout d’abord et ensuite une asso qui « doit » des comptes à une quelconque unité de tutelle ‘Ministère ou autre….) ne peut être impartiale… a vous de me prouver le contraire….Nicolino l’explique d’ailleurs très bien dans son bouquin (Rassurez-vous, j’en étais déjà convaincu avant de le lire….)

    Et comme vous le dites si bien, peut-être que le grand « yaca » qui écrit ces lignes a fait beaucoup plus pour sauver « des loups » que les éco-volontaires de pastoraloup…..!! Il était bel et bien présent le grand « yaca »…. Mais c’est une autre histoire…..