UK : les éleveurs craignent une réintroduction du lynx

UK : les éleveurs craignent une réintroduction du lynx

Actus internationales Actus lynx Toute l'actualité

Les éleveurs du nord de l’Angleterre craignent un plan de réintroduction du lynx dans leur région. Le félin était présent en Angleterre à l’époque médiévale mais pour le Professeur d’Oxford David Macdonald, l’espèce pourrait faire son retour officiel dans le pays. Selon lui, les forêts du Nord et d’Ecosse pourraient constituer un habitat parfait pour quelque 450 individus.
Le Professeur Macdonald fait cette suggestion dans son rapport sur les mammifères d’Angleterre, dans lequel il admet que quelques moutons pourraient tués par les lynx.

Jusqu’à récemment, on pensait que le lynx avait disparu du Royaume-Uni il y a 4000 ans ; mais de nouvelles recherches ont montré qu’il avait survécu jusqu’à 80 à 400 ans après JC et qu’il avait été exterminé suite aux persécutions humaines. Des 3 grands carnivores éteints d’Angleterre (ours – loup – lynx), le Professeur pense que le lynx serait l’espèce la plus facile pour la cohabitation et qu’il pourrait réguler les populations de cerfs en expansion.

D’après le rapport, la cause humaine récemment identifiée dans l’extermination du lynx renforce la légitimité de sa réintroduction. Il y a assez de nourriture disponible et il y a tous ces chevreuils dont il faut réguler la population ; le lynx pourrait y participer. Causeront-ils des dommages ? Pas vraiment. Quelques moutons pourraient être tués mais l’expérience alpine montre que c’est gérable.

Une porte parole des éleveurs du Nord-Est a été étonnée et choquée par ce plan de réintroduction. Elle indique : « je n’ai jamais vu le plan dans sa globalité et je ne peux donc juger des détails ; toutefois, les éleveurs sont clairement concernés par toutes les perspectives relatives à tout danger pouvant être causé à leur bétail ou à leur vie ». « C’est particulièrement le cas si on considère les caractéristiques des régions montagneuses isolées où les troupeaux de moutons pâturent librement sur de grandes distances ».

Le rapport du professeur a été commandé par le People’s Trust for Endangered Species, une organisation qui prend déjà part à un projet de réintroduction du castor en Ecosse (le castor a été exterminé en Angleterre au XVIème siècle).

Source : North farmers fear Eurasian Lynx effect (Sunday Sun, 4 janvier 2009)

3 commentaires sur “UK : les éleveurs craignent une réintroduction du lynx”

Du lynx en GB ce serait pas mal !

Pour le design : j’aime beaucoup, c’est clair et fonctionnel.

La réintroduction du Lynx en Grande Bretagne serait une excellente chose car cela permettrait de développer un autre noyau de population dans un environnement apte à les accueillir. Je suis passionné de reforestation et nos amis britaniques font de gros efforts là-dessus ; les chevreuils sont très nombreux dans les jeunes plantations et la prédation du Lynx serait bénéfique et favoriserait leur dispersion d’où des dégats mieux répartis sur les jeunes arbres. Les cervidés se portent très bien en G.B. : il y en assez pour satisfaire tout le monde, chasseurs y compris avec adaptation des quotas à terme bien sûr. Peut-être les autorités britaniques suivront la même voie pour le loup ; les retombées touristiques ne sont pas négligeables non plus. Il faut ajouter que dans un contexte d’érosion de la biodiversité en europe, ce projet va dans le bon sens. Et puis, si dans nos pays riches nous ne sommes pas capables de réaliser de tels projets que dire des pays du tiers monde dont la préocupation principale est de manger au moins une fois par jour, à qui nous donnons des « leçons » sur la protection de leur biodiversité. Montrons l’exemple et surtout donnons-nous les moyens.


Les commentaires sont fermés.