Un loup victime d'un acte de braconnage en Allemagne

allemagne-carte

© Roland Clerc

© Roland Clerc

Un loup avait été repêché le 8 juillet dernier dans un lac situé dans le land du Bade-Wurtemberg, au sud-ouest de l’Allemagne. Il présentait des blessures au niveau du poitrail provenant d’un projectile retrouvé dans son foie. Les premières analyses avaient permis de déterminer que ce loup venait de Basse-Saxe, il avait donc parcouru plus de 600 km avant d’atteindre la Forêt-Noire. « Je crains que le loup n’ait survécu que quelques semaines dans la région », avait alors déploré le ministre de l’environnement du Bade-Wurtemberg, Franz Untersteller.

La dépouille avait été envoyée à Berlin pour une autopsie visant à déterminer les causes du décès. Les résultats viennent de tomber et ils sont sans équivoque : le loup a été tué par un coup de feu.

Franz Untersteller condamne à nouveau cet acte : « Nous n’avons aucune information comme quoi le loup aurait attaqué du bétail, des moutons ou des chèvres au cours de son périple à travers le Land. Je regrette profondément qu’un homme ait violemment anéanti la vie de cette créature ».

En Allemagne, le loup est classé parmi les espèces « strictement protégées » par la loi fédérale. La mise à mort illégale d’un individu est de ce fait passible d’une peine de 5 ans de prison ou d’une amende. Le parquet de Fribourg enquête pour retrouver l’auteur du tir.

Il y a un an, le Bade-Wurtemberg annonçait le retour du loup dans la région. Une première, depuis 150 ans. Le loup aperçu à l’époque et qui n’a pas été revu depuis, est donné pour mort.

Les commentaires sont fermés.