Un lynx (Talo?) victime d’une collision en Isère

Un lynx (Talo?) victime d’une collision en Isère

© Laurent Geslin
Actus en France Actus lynx Toute l'actualité
Le lynx Talo lors de son relâcher © Laurent Geslin

Mise à jour du 13 janvier. Le Département genevois de l’environnement, des transports et de l’agriculture (DETA) l’a confirmé hier : il s’agit bien du lynx Talo qui a été mortellement percuté par une voiture. D’après le DETA, le jeune lynx, qui allait avoir 3 ans, avait rapidement réussi à se réadapter à son milieu, capturant des proies et ne suscitant aucun dégât. C’est une perte d’autant plus dure que l’espèce est rare dans les Alpes, bien plus que dans le Jura. Les données collectées grâce à son collier émetteur ont pourtant montré sa grande prudence (il avait attendu plusieurs heures par exemple avant de traverser de nuit la quatre voies à grande vitesse qui traverse le pays de Gex)  et sa préférence pour les corridors biologiques existants. Cela n’aura pas suffit… Le DETA a indique que le parcours de Talo montre bien “l’importance des contrats de corridors biologiques transfrontaliers qui réunissent les collectivités publiques de la région. En rétablissant les connexions interrompues pour les animaux, les contrats de corridors permettent de préserver des espèces qui, comme le lynx, ont besoin d’un grand territoire pour survivre. Ils augmentent également la sécurité des automobilistes en réduisant les risques d’accidents sur les routes les plus fréquentées.”

Le 2 janvier au soir, un lynx a été mortellement percuté par une voiture au détour d’un virage de la route des gorges du Bréda (D925b), à cheval entre l’Isère et la Savoie (photo le Dauphiné).

Cette route sinueuse comporte par définition de nombreux virages mais n’est pas dangereuse en elle-même. Paradoxalement, c’est justement le bon état de sa chaussée et la largeur de ses voies qui incitent les automobilistes à rouler vite et la rendent de ce fait accidentogène (source Dauphiné Libéré “La route des gorges du Bréda peut-elle être mieux sécurisée ?“).

Un collier émetteur a été retrouvé à proximité du cadavre. Il a été récupéré par les services administratifs qui vont déterminer si il s’agissait du jeune lynx Talo, recueilli en décembre 2012 par les gardes faunes du canton de Vaud et relâché à proximité de Genève en mai 2013. Il était depuis suivi par géolocalisation via un collier émetteur.

Récemment, nous avions appris que Talo se promenait du côté de la Haute-Savoie : Talo, un lynx suisse dans le massif du Mont-Blanc, en Haute-Savoie (France3 Alpes).

Il s’agit du 5e lynx victime d’une collision en France depuis la fin du mois d’octobre…

Lire aussi :
– Un lynx accidenté a été relâché par le Centre Athénas (décembre 2014)

– Encore un lynx victime d’une collision dans le Jura (novembre 2014)

– Un lynx victime d’une collision en soins au Centre Athénas (novembre 2014)

– Une jeune femelle lynx victime d’une collision dans le Jura (octobre 2014)