Abattage officiel d’un premier loup en 2005 : une mort inutile

Abattage officiel d’un premier loup en 2005 : une mort inutile

Actus de Ferus Actus en France Actus loup Toute l'actualité

2 septembre 2005

Un loup soupçonné d’avoir tué des bovins dans le département de l’Isère a été abattu ce matin. FERUS condamne ce tir décidé et réalisé par l’Etat.

Les quelques bovins tués dans le secteur ne permettent pas de considérer qu’il s’agit d’une zone dans laquelle le bétail subit des dommages importants. L’esprit de la Directive Habitat -Faune-Flore qui impose d’une part que la population de loup soit en bon état, d’autre part que des mesures efficaces de protection aient été prises ce qui n’a pas été le cas, enfin que les dommages soient très significatifs.

De plus, l’Etat a peut être tué le seul loup présent dans cette nouvelle zone de colonisation, alors que son “plan d’action” prévoit que cette espèce menacée se verra permettre de reconquérir les milieux qui lui sont favorables…

Ferus comprend le désarroi des éleveurs confrontés à des situations nouvelles pour eux, les pouvoirs publics doivent les aider concrètement à faire face : d’autres loups viendront et la mise en place de protection efficace, notamment des clôtures électriques qui ont fait leurs preuves dans d’autres pays, sera nécessaire. Comme le préconise d’ailleurs le plan Loup, des solutions adaptées aux différents types d’élevage doivent être identifiées et mises en oeuvre avant les tirs afin de permettre l’arrivée des loups dans de nouvelles zones.