« Buter du loup » : lettre ouverte à Christophe Castaner

Photo Anthony Kohler

Courrier de FERUS, le 11 décembre 2019, à Monsieur le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner (copie au ministère de la Transition Ecologique et Solidaire)

Monsieur le Ministre,

En novembre dernier, vous avez tenu des propos indignes d’un ministre de la République, qui plus est en charge du respect des lois. Vous avez tenu ces propos à l’hôtel Beauvau, en présence de Daniel Spagnou, maire de Sisteron et anti-loup primaire notoire.

Vous n’avez pas hésité à parler de « buter du loup » en précisant bien que « ….. on dit régulation parce que buter du loup ça va pas, mais on sait qu’il faut beaucoup réguler…. » tout cela avec un rire entendu…

Vous n’avez pas hésité également à parler de prolifération du loup, alors que vous savez pertinemment que ce n’est pas le cas, en vous rabaissant aux pires titres racoleurs d’une certaine presse qui ne cache pas ses options extrémistes anti-loup.

Est-il nécessaire de vous rappeler que le loup est une espèce protégée au niveau européen et toujours menacée  dans notre pays ? Il est scandaleux d’entendre de votre part des propos en opposition totale avec les beaux discours de l’Etat sur la nécessité de préservation de la biodiversité.

Ne pensez-vous pas, Monsieur le Ministre, qu’il aurait été préférable, par exemple, de parler de l’indispensable protection des troupeaux et de cohabitation au lieu d’ajouter encore de l’huile sur le feu par des propos qui encouragent de fait le braconnage ?

Le président de FERUS – Jean François Darmstaedter

 

Les commentaires sont fermés.