L’ours marsicain bloque un projet de parc éolien en Italie

eoliennes-monte-Rimagi

Photo : parco naturale Sirente Velino

Quand deux intérêts généraux se confrontent… Le Conseil d’Etat italien vient de reconnaître par une décision du 23 octobre que le choix de la région des Abruzzes de limiter l’extension d’un parc éolien à 4 éoliennes sur les 22 prévues sur le mont Rimagi (dans le Sirente-Velino) était fondé. Le Conseil d’Etat donne ainsi raison à la région des Abruzzes qui considère que ce parc éolien aurait eu un impact significatif sur l’ours marsicain.

La société qui avait pour projet l’installation des éoliennes avait bien proposé des mesures compensatoires telles que l’amélioration des forêts aux alentours. Elle a aussi fait valoir l’impact positif d’un projet qui vise la production d’énergie renouvelable et qui serait, selon elle, compatible avec la protection de l’ours marsicain. La société avait aussi plaidé l’inégalité de traitement car d’autres projets avaient pu voir le jour dans la même zone.

Mais pour les juges suprêmes, l’impact négatif sur une espèce en danger est en soi suffisant pour justifier le refus d’autorisation du parc éolien. Ils ont considéré que c’était un choix discrétionnaire de la région des Abruzzes de pouvoir arbitrer entre des intérêts qui méritent le même niveau de protection, à savoir le développement des énergies renouvelables et la protection d’une espèce en voie de disparition.

Article de Stéphane Nataf pour FERUS.

Sources :

Parks.it, 29 octobre 2013

http://www.tecnici24.ilsole24ore.com (24 octobre 2013)

Parco naturale Sirente Velino (29 octobre 2013)

Les commentaires sont fermés.