Les trois loups abattus à Cipières étaient bien des louveteaux

Photo Jocelyne Thomas

Le 9 août dernier, à Cipières (Alpes-Maritimes), trois jeunes loups étaient abattus par la brigade loup. Les associations de CAP Loup avaient demandé des comptes aux pouvoirs publics, demandant notamment l’âge des animaux et les circonstances des tirs. La réponse vient enfin de nous parvenir. Il s’agissait bien de louveteaux de 3-4 mois. Où était donc le but initial de la protection des troupeaux en tirant des animaux trop jeunes pour chasser ? Pourquoi continuer cette politique de tirs de loups puisque tout le monde sait qu’ils sont inutiles voire néfastes pour la protection des troupeaux ? Pourquoi l’Etat français n’admet-il pas qu’il régule tout bonnement l’espèce, une disposition contraire aux lois européennes ?

La réponse du préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, 14 décembre 2017 ==>> ICI 

Voir aussi :

Les commentaires sont fermés.