Non, le loup n’est pas responsable des incendies

cap bénat yohan laurito

Le Cap Bénat (Var) enflammé cette nuit… Photo Yohan Laurito / Météo Varoise

Le Sud-Est de la France est depuis quelques jours victime de nombreux incendies, notamment dans le Var. Ce matin, certains médias se sont fait l’écho d’éleveurs et d’élus varois qui pointent le loup comme l’un des responsables de la propagation des incendies !  La présence du loup aurait entraîné le départ des bergers empêchant alors le débroussaillage par les moutons.

Nous réagissons aujourd’hui à cette énième tentative de certains anti-loup de vouloir faire du loup le coupable de tous les malheurs du monde.

En premier lieu, pointons les vrais responsables des incendies : pyromanes, jeteurs de mégots, faiseurs de barbecue et autres irresponsables, volontaires ou non.

Ensuite, si les incendies se répètent, c’est surtout parce que les paysages ont profondément changé depuis l’après-guerre :

– Déprise de l’élevage extensif depuis plus de 50 ans (soit au moins 40 ans avant l’arrivée du loup en Provence) ; l’agriculture recule, les forêts avancent.

– Extension des broussailles plus couvrantes et plus hautes.

Rajoutons à cela l’extension du pin d’Alep, qui brûle très bien, de plus en plus présent partout avec une aggravation au contact des habitations. On pourrait dire alors que certains paysagistes ont aggravé les risques !

Pointons aussi un autre responsable : le Mistral ! Mais là difficile de signer des arrêtés de prélèvement contre le vent n’est ce pas ?

Pour terminer, citons l’exemple de la Corse, où chaque année des centaines d’hectares partent en fumée. Le loup n’a pourtant jamais posé une patte sur l’île de Beauté.

A bon entendeur !

Les commentaires sont fermés.