Plaquette bénévolat Parole d’ours : à diffuser…

Plaquette bénévolat Parole d’ours : à diffuser…

Actus de Ferus Actus Parole d'ours Toute l'actualité

Bénévolat Parole d’ours

Programme associatif de communication sur l’ours dans les Pyrénées

La protection de l’ours demande l’implication de tous, « Agissons ensemble pour les Pyrénées »

Aidez nous à diffuser cette plaquette de recrutement du programme de bénévolat Parole d’ours ! Nous pouvons vous envoyer des exemplaires sur simple demande afin de les déposer dans des lieux stratégiques près de chez vous.

Contact Fannie : 06-46-62-19-47 ou oursferus@gmail.com

Bénévolat Parole d’ours

Dans les Pyrénées, les mois qui ont accompagné et suivi les nouveaux lâchers d’ours de 2006 nous ont permis de constater qu’il manquait cruellement de personnes sur le terrain pour informer les habitants, mais aussi les gens de passage. FERUS estime important de dialoguer sur le choix de la protection de l’ours dans les Pyrénées et sur la possible cohabitation.

FERUS souhaite aussi répondre à une forte demande d’informations sur l’attitude à adopter lors d’une rencontre avec l’animal ou, cas bien plus probable, avec un troupeau gardé par des chiens patous. Un engagement libre et bénévole aux côtés d’une association afin d’apporter de l’aide à une action de protection, de valorisation et de conservation du patrimoine naturel et culturel.

FERUS propose de juin à septembre un programme de bénévolat dans les Pyrénées dont les objectifs sont notamment de délivrer à la population locale et aux gens de passage une information éclairée sur l’ours mais aussi de recueillir le sentiment des personnes présentes même temporairement dans ces montagnes.

Avec le soutien de la DREAL Midi-Pyrénées, de la Fondation Nature et Découvertes, du WWF et de Pays de l’Ours-Adet.

Pour tout savoir sur le programme de bénévolat Parole d’ours, rendez-vous sur cette page.

3 commentaires sur “Plaquette bénévolat Parole d’ours : à diffuser…”

je trouve que l’expérience de la réintroduction de l’ours est formidable, dans ma vallée Pyros a été directement dans une caverne d’ours désafectée depuis plus d’un siècle (instinct très développé). Mais il se dit que les ours canadiens sont plus proches génétiquement des ours pyrénéens que les ours slovènes. Qu’en est-il exactement ?

Ursus arctos, au Canada, c’est le Grizzly.
Il est plus grand, plus carnivore (vivant dans des milieux riches en grandes proies), et habitué à hiverner plus longtemps.C’est pas de la génétique, mais chez les ours,le comportement dépend à la fois du milieu et de l’éducation par la mère.
Bref,le Grizzly n »est de toute façon pas que son patrimoine génétique, quel que soit celui-ci.
Ce n’est pas pour rien que ce sont des ours slovènes qui ont été choisis à défaut des ours de la Cordillère Cantabrique, en quasi-continuité avec les Pyrénées.
Quant aux ours des Abruzzes, ils sont trop accro aux pâtes.


Les commentaires sont fermés.