Pyrénées : le Conseil d’État déclare une nouvelle fois l’effarouchement des ours illégal

Pyrénées : le Conseil d’État déclare une nouvelle fois l’effarouchement des ours illégal

Photo Serge Montagnon
Actus de Ferus Actus en France Actus ours Toute l'actualité
Photo Serge Montagnon

Communiqué de FERUS, ASPAS, Pays de l’Ours-ADET, Comité Écologique Ariégeois, Nature en Occitanie, FIEP, SNPN, Animal Cross.

2 mai 2022


Le Conseil d’Etat vient de censurer l’arrêté ministériel de 2020 autorisant l’effarouchement renforcé des ours dans les Pyrénées.
Celui de 2019 a déjà été censuré, et tout laisse penser que celui de 2021 le sera également dans quelques mois.


La conséquence est claire, et elle interroge une nouvelle fois sur la stratégie et les intentions de l’Etat : la cinquantaine d’opérations d’effarouchement menées en 2019 et 2020 dans les
Pyrénées, notamment les 144 tirs en direction d’ours réalisés dans ce cadre, sont toutes illégales et constituent autant de perturbations intentionnelles que l’OFB lui-même aurait pu verbaliser s’il n’en n’était l’auteur … !
Ces opérations sont de surcroît très chères pour un résultat dérisoire.


Dans ce contexte, il est impensable que l’Etat prenne à nouveau un arrêté autorisant les effarouchements renforcés en 2022 comme il semble en avoir l’intention !


En cette période de transition politique,nous en appelons au Chef de l’Etat.
Monsieur le Président, vous qui annoncez que ce deuxième mandat sera écologique, arrêtez cette aberration et revenons à la seule stratégie de cohabitation efficace : la protection des troupeaux !


Vouloir contenir la soif de vengeance de certains éleveurs et la violence du lobby anti-ours ne peut justifier ces infractions répétées au statut national et européen de protection de l’ours brun par l’Etat lui-même.

Nos associations ne cesseront pas de dénoncer et de lutter contre ces décisions et actions illégales.


==>> Cliquer ici pour télécharger le jugement du Conseil d’Etat