Sarkozy, le loup et l’agneau

Sarkozy, le loup et l’agneau

Photo Roland Clerc www.faune-valais.ch
Actus de Ferus Actus en France Actus loup Toute l'actualité
Photo Roland Clerc www.faune-valais.ch

Communiqué de presse FERUS, 27 août 2010

Sarkozy, le loup et l’agneau

FERUS prend acte de la prise de position de Nicolas Sarkozy sur le loup. Lors d’une rencontre avec les éleveurs à Noyers sur Jabron, le président de la République a confirmé son statut d’espèce strictement protégée et a écarté toute idée de dérogation aux lois et conventions en vigueur. Cela semble aller de soi mais certains finissaient par se faire des illusions ; espérons que la pression retombera et que, comme Ferus l’a toujours demandé, tout le monde se concentrera sur la mise en œuvre de mesures de protection des troupeaux qui on fait leurs preuves.

Le président a ordonné au préfet des Alpes de Haute- Provence de prendre un arrêté préfectoral de tirs de prélèvements.  Il ne s’agit que de l’application du texte en vigueur, Ferus rappelle sa ferme condamnation des tirs de prélèvement qui consistent à tuer un loup juste pour faire plaisir à ses ennemis, sans associer ce tir à la défense d’un troupeau. Cela ne résout évidemment rien.

Soulignons au passage que les pouvoirs publics expliquent depuis des années qu’il est bon de déconcentrer sur les préfets les décisions pour qu’elles soient prises au meilleur niveau, proche du terrain. Ce serait le cas notamment s’il y avait plus de concertation avec les associations de protection de la nature. Une fois de plus le marteau-pilon présidentiel vient écraser une mouche locale.

Voir aussi :

Sarkozy annonce des mesures aux éleveurs ovins pour les protéger du loup (AFP, 27 août 2010)

3 commentaires sur “Sarkozy, le loup et l’agneau”

Monsieur Nicolas veux faire abattre les loups?
C’est une agression à la conservation de la faune sauvage en France.Bon desormais je ne mangerais plus d’agneau Francais.En esperant que d’aures suivront.

Avec l’appui complaisant de la presse locale, Monsieur Nicolas veut faire croire qu’il s’occupe de son électorat rural. Peu importe le sujet (loup ou autre..). Ce n’est que de la politique politicienne et de la « com », mais pas de la gestion saine des problèmes.. Aux éleveurs et aux défenseurs de la nature de ne pas se laisser duper..

FEUS « prend acte »…
Qu’est-ce que cela signifie?
Pour moi, prendre acte ne suffit pas.
Il faut dénoncer et s’opposer politiquement, maintenant : les choses sont devenues très claires.
Il faut sortir du bourbier du Grenelle appeler un chat, un chat.
Ce « Grenelle » était une duperie.
Errare humanum est, sed perseverare diabolicum.
Ugatza


Les commentaires sont fermés.