Un grand jour pour les Pyrénées et la biodiversité !

Lâcher de Ziva dans les Pyrénées en 1996. Photo FERUS.

Ce matin, une ourse a été lâchée en vallée d’Aspe.

FERUS félicite les pouvoirs publics d’avoir tenu bon devant les menaces et les intimidations des opposants minoritaires. Quatorze ans que la nature et les ours mâles du Béarn attendaient ce moment !

FERUS se réjouit également de l’intervention du ministre François de Rugy ce matin sur France Info. Finie la langue de bois sur l’attitude inacceptable et violente des anti-ours. Finie la langue de bois sur le coût soi-disant exorbitant de cette opération de réintroduction. Le ministre a comparé ce coût (350 000 euros) aux millions versés chaque année pour le soutien au pastoralisme. Il a conclu brillamment en indiquant que sans cet argent, il n’y aurait plus d’élevage en montagne. La vérité est dite, bravo ! (voir ICI à partir de 4mn 30).

N’oublions pas Nicolas Hulot qui a signé l’arrêté pour ces lâchers avant son départ du ministère de l’Ecologie.

Nous attendons maintenant impatiemment l’arrivée de la seconde ourse.

Réjouissons-nous de ce grand moment même si ces lâchers restent insuffisants. FERUS continuera à travailler sur la conservation de l’ours dans les Pyrénées. Dès à présent, nous accompagnerons ces lâchers avec nos actions Vigie ours (anti-braconnage), Parole d’ours (communication, information, sensibilisation) et Api Ours (programme de plantations et ruches).

Sans FERUS et nos partenaires associatifs, ces lâchers n’auraient sûrement jamais eu lieu.

Longue vie à ces ourses !

Les commentaires sont fermés.