Un petit point sur la population de loups en Allemagne

Un petit point sur la population de loups en Allemagne

Actus internationales Actus loup Toute l'actualité

A l’est de l’Allemagne, près des frontières de la Pologne et de la République Tchèque, la région de la Lausitz, située à cheval sur les länder de Saxe et du Brandebourg, abrite la plus grosse population de loups du pays. L’espèce, en provenance de Pologne, y a été redécouverte en 1998 et c’est en l’an 2000 qu’ont été relevées les premières preuves de reproduction, attestant l’existence d’une meute près de la ville de Muskau.

On compte aujourd’hui 6 meutes de loups dans la Lausitz : 5 sont établies dans le land de Saxe (meutes de Daubitz, Nochten, Milkel, Dauban, Seenland) et une est établie dans le Brandebourg (meute de Welzow). En dehors de ce noyau, une meute est établie dans le land de Saxe-Anhalt, à 90 km au sud-ouest de Berlin (meute de Altengrabow, qui a eu ses premiers louveteaux en 2009). A l’heure actuelle, 7 meutes de loups sont donc connues en Allemagne.

En plus de ces meutes, 4 couples de loups cantonnés, n’ayant pas encore eu de petits, ont été repérés depuis l’année dernière dans le Brandebourg : couples de Zschorno, de Jüterbog, de Lehnin et de Lieberose.

Il faut noter que, depuis le retour du loup en Allemagne, 2 meutes ont disparu de la Lausitz : celle de Muskau, la première à avoir été (re)découverte en Allemagne après 150 ans d’absence de l’espèce (meute formée jusqu’en 2006) et celle de Neustadt (reproduction attestée en 2009 mais plus de preuve d’existence depuis).

En plus de ces meutes et couples cantonnés à l’est du pays, le loup est aussi présent dans d’autres länder du nord de l’Allemagne (Mecklenbourg-Poméranie, Basse-Saxe et jusqu’en Rhénanie du nord-Westphalie, à l’ouest), où les indices de sa présence y sont relevés de manière répétée depuis 2007. Par ailleurs, la présence du loup a aussi été avérée en 2006 puis en 2010 en Bavière, près de la frontière autrichienne.

Un nouveau couple s’est par ailleurs installé cette année près de Spremberg, sur la frontière entre les länder de Saxe et de Brandebourg. Il s’agit de « Karl », un mâle équipé d’un collier émetteur, issu de la meute de Nochten, et d’une femelle inconnue.

Malgré les naissances, et du fait de la dispersion des jeunes d’un ou deux ans, le nombre total de loups dans la Lausitz semble être constant en 2010 avec au maximum une cinquantaine d’individus sur 2500 km². La population reste précaire, d’autant que les actes de braconnage et les collisions avec les véhicules sont relativement nombreux.

Article de Julien Aït El Mekki pour FERUS

Sources :

Région du Lausitz

Association Nabu Allemagne

Association Nabu Brandenburg

L’association de protection du loup

Photos  de l’article : louveteaux de la meute de Milkel (photos A. Klingenberger / Nabu)

Voir aussi sur le site :

carte loup allemagne nabu

Bilan du suivi 2010 de l’espèce dans la Lausitz

En 2010, le monitoring a permis de confirmer la naissance de 26 louveteaux dans les 6 meutes de la Lausitz. Pour celle de Daubitz, au moins 3 petits ont été comptés à partir d’analyses d’empreintes. Pour les autres, le comptage a été effectué grâce à des pièges photographiques. Les résultats sont les suivants :

  • meute de Nochten : 4 louveteaux ;

  • meute de Milkel : 5 louveteaux ;

  • meute de Dauban : minimum 5 louveteaux ;

  • meute de Seenland : 3 louveteaux ;

  • meute de Welzow : 6 louveteaux.

Un nouveau couple s’est par ailleurs installé cette année près de Spremberg, sur la frontière entre les länder de Saxe et de Brandebourg. Il s’agit de « Karl », un mâle équipé d’un collier émetteur, issu de la meute de Nochten, et d’une femelle inconnue.

Malgré les naissances, et du fait de la dispersion des jeunes d’un ou deux ans, le nombre total de loups dans la Lausitz semble être constant en 2010 avec au maximum une cinquantaine d’individus sur 2500 km². La population reste précaire, d’autant que les actes de braconnage et les collisions avec les véhicules sont relativement nombreux.

Article de Julien Aït El Mekki pour FERUS

Sources :

Région du Lausitz

Association Nabu Allemagne

Association Nabu Brandenburg

L’association de protection du loup

Photos  de l’article : louveteaux de la meute de Milkel (photos A. Klingenberger / Nabu)

Voir aussi sur le site :

4 commentaires sur “Un petit point sur la population de loups en Allemagne”

je suis contente que les loups soient sous surveillance pour leur éviter l’extinction,
ils ont le droit de vivre !!
(les loups ne mangent pas les humains)

C’est bien d’avoir des nouvelles d’un pays voisin et de sa communautée de loups. Nos ouvrages de génie civil sont trop pensés en fonction de l’homme et de sa voiture, comme si il n’y avait qu’une seule espèce sur terre. Les routes, autoroutes et voies ferrées coupent les pays en parcelles multiples. Difficile pour les animaux de changer de parcelle sans rique. La prise de conscience et la prise en compte de cela n’en sont qu’au début.

Non seulement les loups ne mangent pas les humains, mais ils les protègent en régulant les populations de cervidés qui détruisent la végétation.. Sans les grands prédateurs, il n’y aura donc plus de vie sur terre. On le sait, mais c’est bien de le redire…

c est certains il nous faut les loups dans les forets europeennes car ils regulent la biodiversite au plus juste.en france je ne suis plus certain de leur reintroduction puisque les forets ne servent qu a l exploitation des arbres et d une minorite de chasseurs. c est pourquoi il me faut quitter cette france…..FRDWOLF s il vous plait pourriez vous me donner des informations sur des associations utiles a la protection du loup. j ai tenter de m investir en france mais j ai toujours subit un refus d ailleurs je crois qu il y a trop d humains dans l hexagone et qu ils nuisent a la biodiversite.A+


Les commentaires sont fermés.