Cadavre de loup à Ste Blandine : braconnage confirmé

Cadavre de loup à Ste Blandine : braconnage confirmé

Actus en France Actus loup Toute l'actualité

Communiqué de presse de la Préfecture de l’Isère, Grenoble le 21 décembre 2010

COMMUNIQUE DE PRESSE
Résultat de l’autopsie du cadavre d’un grand canidé
découvert le 13 décembre 2010
Le cadavre d’un grand canidé a été découvert lundi 13 décembre 2010, dans l’étang Malin,
situé sur la commune de Sainte-Blandine en Isère.
La dépouille de l’animal, qui se trouvait dans un sac plastique, a été récupérée par les
agents de l’O.N.C.F.S (office national de la chasse et de la faune sauvage) qui l’ont déposé
au Laboratoire vétérinaire départemental où il a été autopsié le mardi 21 décembre 2010.
Conclusions :
Il ressort des analyses génétiques qu’il s’agit d’un animal appartenant à l’espèce
Canis lupus, de souche italienne (identique aux spécimens de loups présents à l’état
naturel en France).
L’autopsie a permis de constater d’une part qu’il a été victime d’un projectile
entraînant des blessures mortelles et d’autre part,  qu’il s’agissait d’un mâle pesant
38 kilogrammes, âgé d’au moins deux ans et se trouvant en parfait état de santé (des
recherches plus approfondies par le réseau loup de l’ O.N.C.F.S devraient permettre
de déterminer plus précisément son âge).
Dans le cadre de cette découverte, une enquête a été diligentée par la gendarmerie avec
l’assistance de l’O.N.C.F.S.

Résultat de l’autopsie du cadavre d’un grand canidé découvert le 13 décembre 2010

Le cadavre d’un grand canidé a été découvert lundi 13 décembre 2010, dans l’étang Malin, situé sur la commune de Sainte-Blandine en Isère.

La dépouille de l’animal, qui se trouvait dans un sac plastique, a été récupérée par les agents de l’O.N.C.F.S (office national de la chasse et de la faune sauvage) qui l’ont déposé au Laboratoire vétérinaire départemental où il a été autopsié le mardi 21 décembre 2010.

Conclusions :

Il ressort des analyses génétiques qu’il s’agit d’un animal appartenant à l’espèce Canis lupus, de souche italienne (identique aux spécimens de loups présents à l’état naturel en France).

L’autopsie a permis de constater d’une part qu’il a été victime d’un projectile entraînant des blessures mortelles et d’autre part, qu’il s’agissait d’un mâle pesant 38 kilogrammes, âgé d’au moins deux ans et se trouvant en parfait état de santé (des recherches plus approfondies par le réseau loup de l’ O.N.C.F.S devraient permettre de déterminer plus précisément son âge).

Dans le cadre de cette découverte, une enquête a été diligentée par la gendarmerie avec l’assistance de l’O.N.C.F.S.

La réaction de FERUS suite à cette affaire :

« FERUS porte plainte dans le cadre d’une affaire de braconnage de loup en Isère », FERUS (16/12/2010)

« Un loup braconné dans l’Isère : FERUS porte plainte », FERUS (14/12/2010)

« Un loup et un lynx braconnés : double plainte de FERUS », FERUS (16/12/2010)

Lire aussi :

« Au moins 100 loups braconnées en France depuis 2000! », FERUS (8/04/2009)

2 commentaires sur “Cadavre de loup à Ste Blandine : braconnage confirmé”

Certainement victime d’un chasseur qui l’a confondu avec une perdrix bartavelle ? ou peut-être avec un cerf allez savoir ? Il y a peut-être d’autres circonstances atténuantes le tireur avait certainement des lunettes de soleil?

j habite tout pres de cet etang malin et il a été tué a coup de fusil de chasse pas un chasseur nous savons aps d’ou mais nous pensons pas de ste blandine et il laurai jeté dans l’étang et enfermé pour pas le reconnaitre et pas resuivre avec les traces le chasseur pauvre loup!


Les commentaires sont fermés.