Emission Vivre avec les loups sur France Inter : notre coup de gueule

la tete au carré france inter loup

Capture d’écran © France Inter

Le 7 octobre, sur France Inter, l’émission La tête au Carré avait pour thème « Vivre avec les loups ». Pour en « débattre », un choix à peine orienté : deux invités anti-cohabitation! Une véritable atteinte à la déontologie journalistique. Et chacun venu faire de l’auto-promotion : Jean-Marc Moriceau, caution scientifique de l’émission, éminent spécialiste des attaques de loup sur l’homme au Moyen-Age (sic) ; Anne Valleys, ancienne journaliste de Libération qui bénéficie de toute évidence de certains passe-droits dans le milieu journalistique : un article de 4 p dans Libération en 2011, et récemment, 6 p dans le n°858 de Marianne et maintenant les auditeurs de France Inter…

Sans parler de Mathieu Vidard , le présentateur qui ne semblait rien connaitre de la complexité du dossier loup.

Le plus scandaleux fut le manque d’impartialité ainsi que la violence des propos d’Anne Valleys à l’égard des défenseurs du loup : « Heureusement que les écoguerriers ne savent pas où j’habite, sinon je me serais faite lyncher », « c’est très très difficile de dialoguer avec eux, ils me font peur, ce n’est pas le loup qui me fait peur, ce sont eux », « ils ont une attitude que je trouve inhumaine« . La part belle est faite à la théorie du complot (sur le retour naturel du loup) et les superlatifs sont de mise « un bouleversement mais… mais… énooorme » (en parlant des patous).

Les auditeurs n’ont pas manqué de faire part de leur déception dans les commentaire quant à cette émission insultante et affligeante de désinformation.

Notre président a écrit au médiateur qui n’a pas daigné répondre pour l’instant :

Bonjour,

Suite à votre émission du 7 octobre dont le thème était « vivre avec le loup », comment un journaliste digne de ce nom peut-il ainsi faire ainsi une émission « à charge » contre le loup, uniquement avec 2 participants dont les opinions orientées anti-loup sont notoirement connues, donc sans contradicteurs et avec vous, Mathieu Vidard, qui ne connaissez visiblement rien au problème.

Vous appelez cela de l’information ? Un apport de connaissances pour vos auditeurs ? C’est vraiment un scandale de parti pris honteux pour un journaliste. Ainsi vous laissez parler des « fantasmes absurdes de quelques écolos fanatiques », laissez dire que « les protecteurs du loup et des prédateurs sont inhumains, dogmatiques, plus effrayants que les loups, écoterroristes, idéalisant l’animal symbole de la victoire de la nature sauvage sur l’homme face à la terreur et la misère dans les campagnes ». Le loup place les hommes dans une situation inéquitable et invivable ».

Je suis un citoyen qui se fait insulter, comme des dizaines de milliers d’autres, par vos invités, menteurs, haineux et revanchards. Je fais donc partie de ses « écoterroristes », de ses « inhumains », de ses « dogmatiques » et de ceux que vos invités ont insulté sans pouvoir répondre. C’est un scandale, indigne de votre radio. De plus, comme par hasard, vos 2 invités sortent 2 livres anti-loup et viennent faire leur promo dans votre émission..

Honte à vous et à votre conception du journalisme Mathieu Vidard !

Ayez donc le courage de faire maintenant une émission avec des gens équilibrés qui pourront, eux, expliquer comment on peut arriver à vivre avec le loup, sans haine, sans anathèmes. Vous verrez que notre association, loin de ce que l’on a pu entendre dans votre émission, travaille depuis quinze ans, en paix et en partenariat avec des éleveurs en zones à loups et démontre que la cohabitation est possible avec son action « Pastoraloup ».

Jean François Darmstaedter – président de l’association Ferus

Nous vous invitons à écouter cette émission (–> ICI) et à exprimer à votre tour votre mécontentement à France Inter, soit en utilisant le module destiné aux commentaires, soit en passant par le modérateur, soit en écrivant à France Inter :

contactez nouscommentaires france intermédiateur1médiateur france inter       

 

1 commentaire pour Emission Vivre avec les loups sur France Inter : notre coup de gueule