L’ours brun syrien, animal de l’année 2010 en Syrie

L’ours brun syrien, animal de l’année 2010 en Syrie

Actus internationales Actus ours Toute l'actualité

L’Animal Protection Project in Syria (SBANA) et le ministère de la Culture syrien ont déclaré l’ours brun syrien (Ursus arctos syriacus) animal de l’année 2010. En 2004, des indices de présence de cette sous-espèce d’ours brun ont été observés sur le mont Hermon dans la région de Bloudan, près de Damas, montrant que plusieurs individus pourraient vivre dans ce secteur.

Les populations de l’ours brun syrien ont diminué suite à la disparition de son habitat naturel et au braconnage. Il est une cible de choix pour les chasseurs en Moyen-Orient et en Asie. D’autre part, sa vessie est utilisée en médecine traditionnelle chinoise en tant que remède supposé pour les rhumatismes, les troubles de la vue et les calculs biliaires. Selon Wild Life, il resterait 150 ours bruns syriens à l’état sauvage. C’est la sous-espèce d’ours brun la plus petite et on la trouve aujourd’hui en Turquie, en Iran, en Afghanistan, en Irak, dans le Caucase et même en Syrie malgré la croyance répandue faisant état de son extinction dans ce pays. On le trouvait autrefois aussi en Israël et en Jordanie.

L’ours brun syrien est une espèce protégée depuis 1969.

Sources : Syrian Brown Bear (DP News, 13 octobre 2010)

Photo : un ours brun syrien en captivité

5 commentaires sur “L’ours brun syrien, animal de l’année 2010 en Syrie”

La Syrie est un exemple pour la France ! Mais la France …. même pas honte ! Allez sur le site gouvernemental Français de l’année 2010 de la biodversité et tapez ” ours ” dans le moteur de recherche … Ours ????

Mais comment voulez-vous que la France s’intéresse à l’ours ? elle n’a aucune envie de le sauver et son alliance avec CPNT en dit long sur ses intentions. La FNSEA, proche du pouvoir également, n’en veut pas non plus

La France doit avoir honte sur tellement de point a coté d’autres pays… Actuellement, a Strasbourg, une autoroute est sur le point d’être construite sur des zones ou vivent des espèces protégées. Mais ça aussi tout le monde s’en fiche… Rentabilité, rentabilité…

Pourquoi la France aurait-elle honte?…on est juste bon à bavarder…bavarder…et encore bavarder mais pour ce qui est des ACTIONS on est NUL!
Brigitte


Les commentaires sont fermés.