La Gazette des grands prédateurs n°52 (mai 2014)

couv gazette 52Mai 2014édito 52 gazette-ferus

Éditorial par Jean-François Darmstaedter, président de FERUS

Le collectif associatif CAP Loup est né !

Le 4 avril dernier, le collectif associatif CAP loup est né officiellement. Il est composé de 7 associations fondatrices (Animal Cross, ASPAS, FERUS, LPO PACA, Mille Traces, SFEPM et WWF).

Voici notre objectif commun :

Nous sommes pour la réaffirmation du statut d’espèce strictement protégée du loup. Nous sommes pour qu’on permette en France la présence naturelle du loup, utile aux équilibres naturels des écosystèmes. Nous sommes fermement opposés à la politique d’autorisation des tirs létaux mise en oeuvre depuis le début du plan loup 2013-2017 qui encourage ces tirs au lieu de garantir que tout soit fait pour éviter d’y recourir. Au contraire, nous sommes pour une politique encourageant des techniques pastorales alternatives aux tirs létaux, et pour une politique encourageant un pastoralisme responsable permettant la cohabitation avec le loup.

Alors oui, après seulement quelques réunions et échanges préparatoires, dans un délai très court et dans un état d’esprit positif et ouvert, le monde associatif s’unit en signant une charte commune sur les fondamentaux face aux multiples attaques contre la protection du loup, que ce soit de la part de l’Etat, du monde agricole, du monde de la chasse ou des élus.

FERUS est particulièrement fier d’avoir apporté sa pierre à la création de ce collectif qui respecte totalement l’indépendance de chaque association le constituant et qui va permettre des actions communes bien plus efficaces qu’auparavant.

Depuis sa création, de nombreuses associations nous ont déjà rejoints.

Le conseil d’administration de FERUS oeuvre ainsi comme l’a souhaité la dernière assemblée générale en adoptant à l’unanimité cette motion :

« L’assemblée générale de FERUS confirme son opposition à tout tir létal sur le loup et demande au conseil d’administration d’utiliser tous les moyens à sa disposition, y compris juridiques et même au niveau européen, pour que l’État assume ses responsabilités de maintien en état de conservation et de développement de l’espèce, notamment dans les zones de colonisation. Elle demande au CA de mettre tout en oeuvre pour développer le front inter-associatif sur le loup ».

Longue vie au collectif CAP Loup et à notre union associative !!

Jean François Darmstaedter – président de FERUS

Sommaire :

  • Actus LOUP : C’est le printemps, les anti-loups font des petits. Par Sandrine Andrieux-Rolland
  • Actus LYNX : Le lynx toujours frappé par le braconnage. Par Anthony Kohler
  • Actus OURS : Quels moyens seront mis en place pour satisfaire aux obligations légales de la France ? Là est la question ! Par Sabine Matraire
  • L’expertise du muséum, « feuille de route » vers la viabilité de l’ours dans les Pyrénées ? Par Patrick Pappola.
  • Dossier spécial « Piège-photo »

Le piégeage photographique, généralités techniques et grands carnivores. Par Frédéric Salgues.

– Un exemple de piégeage photographique : le loup dans le département des Pyrénées-Orientales. Par Frédéric Salgues et Jean-Pierre Pompidor.

– Courir après un fantôme. Par Neil Villard.

– Un autre exemple de piégeage photographique (Alpes du Nord). Par Olivier.

– Ours des Pyrénées 2013.

– Loups dans les Alpes du Sud. par Patrice Van Oye.

– Un peu de piégeage photographique en Afrique de l’Ouest. Par Sylvain Dufour et Janette Baarman.

  • Quand les bénévoles racontent pastoraLoup…

S’abonner à la Gazette des Grands Prédateurs / les anciens numéros !

Votre publicité dans la Gazette des grands prédateurs !

Contactez la rédaction : gazette@ferus.org

Les commentaires sont fermés.