Lancement de l'action Api'ours : agissons ensemble pour l'ours dans les Pyrénées

couv dossier api oursCommuniqué de presse de l’association FERUS, 13 juin 2014.

Agissons ensemble pour l’ours dans les Pyrénées :

notre priorité est d’obtenir des lâchers, tout comme impliquer les Pyrénéens dans sa conservation

Et si derrière l’abeille se cachait l’ours… entre les deux il n’y a qu’un pas. Habitants pyrénéens, citoyens, apiculteurs, communes, journalistes… faites vous aussi ce pas et mobilisez-vous autour de la conservation de l’ours dans les Pyrénées. Nous comptons sur vous pour vous impliquer concrètement sur le terrain, et pour cela nous vous invitons à découvrir le programme Api’ours.

Obtenir des lâchers d’ours dans les Pyrénées est une priorité pour l’association FERUS tout comme obtenir l’adhésion de la population locale et son implication dans la protection de l’ours. C’est pourquoi nous lançons Api’ours.

C’est un programme de plantations, ruches et pollinisation que nous souhaitons mener autour des enjeux pour la biodiversité dans les Pyrénées.

Plus concrètement, avec l’aide des habitants pyrénéens, des communes, des apiculteurs, FERUS souhaite constituer un réseau de parcelles dans les Pyrénées, sur lesquelles seront plantés des arbres fruitiers et/ou placées des ruches, dans le but de favoriser la pollinisation, maintenir l’apiculture en zone montagne, et assurer ainsi la fructification nécessaire à la survie de la faune sauvage.

En effet, 75 à 80% du régime alimentaire de l’ours, et celui de la faune en général, dépend des abeilles et autres pollinisateurs, maillons clé de la chaîne de la vie, puisque l’abeille domestique (Apis mellifera) pollinise en Europe près de 80% des espèces végétales.

Protéger les abeilles, lutter contre ce qui les menace, et sensibiliser les locaux à ce sujet… est donc primordial.

Ces derniers seront d’ailleurs invités, à l’automne prochain, à participer aux premiers chantiers de plantations d’arbres fruitiers, tout comme les journalistes, ainsi que nos partenaires comme la Fondation Nature et Découvertes et le Parc de Sainte-Croix.

De même que nous ne pourrions mener à bien ce projet Api’ours sans les acteurs locaux, nous ne pouvons nous passer du soutien de tous les Français.

C’est pourquoi FERUS lance un appel à don sous forme d’appel à parrainage de ruches et d’arbres fruitiers, et ce, pour l’ours, pour la biodiversité…

FERUS invite les futurs donateurs à se rendre sur http://fr.ulule.com/apiours-abeille/

Pour plus d’informations sur le projet, consultez notre DOSSIER DE PRESENTATION.

Nous avons inséré dans la dernière Gazette des grands prédateurs, cet appel à parrainage en version papier. Nous vous proposons ici la possibilité de le télécharger afin de ne pas avoir à découper votre revue. Il vous suffit alors de l’imprimer et de nous le retourner.

Lire aussi :

– Api’ours, projet « coup de cœur » de la fondation Nature et Découvertes 

Les commentaires sont fermés.