Loup : FERUS porte plainte pour destruction d’espèce protégée en bande organisée

loup battues 3 departements

Photo © Anthony Kohler

Communiqué de presse, FERUS, 27 septembre 2013

Suite à une circulaire du « ministère de l’écologie » et sous prétexte de battues au gibier, les chasseurs sont autorisés à tuer des loups dans 3 départements français (Alpes-Maritimes, Alpes-de-Haute-Provence et Var), et ce, sans aucun contrôle de l’ONCFS sur le terrain. Les 21 et 22 septembre derniers, au moins deux loups ont ainsi été tués par des chasseurs sur les communes de Saint-Etienne-de-Tinée et Beuil (Alpes-Maritimes).

Personne n’est dupe : il s’agit purement et simplement de battues aux loups. D’autres départements (la Drôme notamment), sous la pression des éleveurs et des chasseurs, trépignent déjà d’impatience à l’idée de pouvoir organiser ces battues d’un autre siècle. La situation est en passe de devenir incontrôlable, les autorités semblent totalement dépassées par les événements…

Le loup est une espèce protégée par la Convention de Berne et la Directive Habitat… FERUS a donc porté plainte auprès du procureur de la République de Nice pour destruction d’espèce protégée en bande organisée.

Nous nous associons également à l’ASPAS et FNE pour le recours auprès du tribunal administratif de Nice contre les arrêtés émis par le préfet des Alpes-Maritimes (battues).

Lire aussi :

– Des battues aux loups autorisées dans 3 départements français

– Au moins deux loups abattus en deux jours par des chasseurs : merci Monsieur le Ministre de l’Environnement !

– L’écologie selon le gouvernement Hollande : le retour des battues aux loups du 19ème siècle !

1 commentaire pour Loup : FERUS porte plainte pour destruction d’espèce protégée en bande organisée