Non à l’effarouchement des loups dans la zone cœur du parc national du Mercantour

Photo Rémi Jouhaud

Ce 15 octobre, la direction du parc national du Mercantour, à la demande du préfet des Alpes-Maritimes, a autorisé, malgré l’avis contraire du Conseil Scientifique et sans consultation du personnel, l’utilisation de pétards de gros calibres par les éleveurs pour effaroucher les loups dans la zone centrale du parc national du Mercantour.

C’est scandaleux ! Honte au parc national du Mercantour et à ceux qui le couvrent !

Le loup est une espèce protégée. La perturbation intentionnelle de cette espèce est interdite sauf dérogations qui ne s’appliquent certainement pas dans les zones-cœur des parcs nationaux. D’autre part, c’est l’ensemble de la faune sauvage du parc qui est impactée.

Ces opérations d’effarouchement sont la porte ouverte à une dérive dangereuse et inacceptable. Car on peut s’attendre à voir par la suite la mise en place d’opérations de tirs au cœur du parc, réclamées par certaines organisations du monde agricole depuis des années.

Nos parcs nationaux, dont la surface est très limitée, sont les ultimes refuges de quiétude pour la faune sauvage et l’élevage ne doit pas en être la priorité !

A la conférence des présidents et directeurs des parcs nationaux de France qui vient de se tenir, le président, également président du parc national des Pyrénées, a dit : « Les parcs nationaux sont des cathédrales de la nature et des territoires d’exception ». Le président du parc national de Guyane a renchéri : « Des monuments de nature. Les parcs sont des zones sentinelles avec de forts marqueurs écologiques ».

FERUS soutient les représentants du personnel au Comité Technique du parc national du Mercantour qui viennent tous de présenter leur démission en signe de protestation et pour marquer leur profond désaccord.

Nous allons adresser un courrier au directeur du parc national du Mercantour et au préfet des Alpes-Maritimes pour demander des explications et faire cesser ces opérations honteuses.

Les commentaires sont fermés.