Huit loups de plus à tuer. Pourquoi ? Pour rien

Le plafond de 43 loups pouvant être abattus en France en 2018 a été atteint la semaine dernière. C’est sans AUCUNE surprise que les pouvoirs publics ont aussitôt pris la décision de rehausser ce plafond afin de pouvoir tuer 8 loups supplémentaires jusqu’au 31 décembre 2018.

51 loups tués en France annuellement… Nous sommes clairement dans la régulation d’une espèce protégée. Contrairement à l’avis des Français (cf. résultats de toutes les consultations publiques à ce sujet jusqu’à présent). Et contrairement aux recommandations des scientifiques qui estiment notamment qu’il y a trop de tirs de loups (avis du Conseil National de Protection de la Nature et expertise collective de 2017).

Ces tirs sont inutiles (pas de baisse de la prédation des troupeaux domestiques), voire contre-productifs (l’éclatement des meutes de loups peut augmenter les attaques sur les troupeaux). Le CNPN, l’expertise collective de 2017 et plusieurs études internationales ont pointé cette inefficacité des tirs.

Les tirs de loups n’existent que pour faire plaisir aux lobbies de l’agriculture et de la chasse.

Voilà comment la France, septième puissance mondiale, gère une espèce protégée et menacée.

==>> Nouvel arrêté 8 loups supplémentaires

==>> Loups tués en 2018

 

Les commentaires sont fermés.