Rapport 2014 du suivi de l’ours brun dans le massif pyrénéen

Rapport 2014 du suivi de l’ours brun dans le massif pyrénéen

Photo ONCFS
Actus en France Actus ours Toute l'actualité
L’ours Cannellito dans les Hautes-Pyrénées. Photo ONCFS
Cannellito_probable_07mai2014_Estaing65_ONCFS
Cannellito en mai 2014 © ONCFS, Equipe ours / Réseau Ours Brun

Voici un rapide résumé du rapport du réseau Ours brun pour l’année 2014. Pour le consulter dans son intégralité –> CLIC CLIC

Bilan démographique

En 2014, sur l’ensemble des Pyrénées, l’effectif minimal détecté a été de 31 ours : 29 en Pyrénées Centrales et 2 en Pyrénées Occidentales (ce chiffre était de 25 en 2013). La population est composée de 16 adultes (dont 10 femelles), 9 individus entre 1-3 ans et 6 oursons de l’année (répartis en 3 portées). Parmi ces 31 ours, deux sont morts en cours d’année (Auberta et Balou).

Le sexe ratio de la population est de 14 femelles pour 10 mâles. Pour ce qui concerne la survie des jeunes, les 4 jeunes nés en 2013 ont tous été repérés vivants en 2014. Pour la première fois depuis les premières réintroductions, un mâle autre que Pyros, Moonboots, s’est reproduit dans les Pyrénées centrales.

La structure de la population est plutôt jeune : 74 % des ours repérés ont moins de 9 ans. Un seul ours, Pyros, est âgé de plus de 22 ans (26 ans en 2014).

[A lire, les comportements individuels des ours –> CLIC CLIC]

Aire de répartition des indices de présence recueillis

En 2014, la présence de l’ours brun sur le massif pyrénéen concerne :

  •  4 départements français : Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne, Ariège,
  •  3 provinces espagnoles : la Navarre, l’Aragon et la Catalogne.
  •  1 paroisse de la Principauté d’Andorre

L’aire de répartition des ours dans les Pyrénées est estimée à 4 200 km², dont 2 400 km² en France.

Observations

Pages 35/36, des témoignages d’observations d’ours : à chaque rencontre avec l’homme, l’ours fait demi-tour ou s’éloigne tranquillement.

Précisons chiffrées p. 40 : “Les ours sont le plus souvent observés en déplacement, parfois en alimentation ou phase de prédation. Après détection de la présence humaine, ils s’éloignent en courant ou en marchant (79.2 %), parfois ils sont indifférents (16.7 %), plus rarement ils sont curieux (2.1 %) ou agressifs (4 cas, soit 2.1 %). Ce dernier type de comportement reste limité aux femelles suitées débusquées à courte distance. Il s’agit le plus souvent d’une fausse charge suivie d’une fuite de l’ours. En général, on constate, comme dans d’autres pays d’Europe, que l’ours brun dans les Pyrénées évite l’homme.”

Dégâts

Concernant les dégâts, ils sont stables : 178 brebis et 1 ruche en 2014, contre 171 brebis et 2 ruches en 2013.

Perspectives

En 2015, le nombre de femelles susceptibles d’être suitées est estimé à 5 (Hvala, Nheu, Plume, Callisto et Caramellita ou Boavi) voire 7 si l’on compte Bambou et Noisette (non détectées en 2014 mais pas considérées comme disparues).

rapport ours 2014
Rapport 2014

Lire aussi : Les ours : bravo ! Ségolène Royal : zéro ! (communiqué FERUS, 31 mars 2015)