Un deuxième lynx victime d’une collision dans le massif jurassien

Un deuxième lynx victime d’une collision dans le massif jurassien

Actus en France Actus lynx Toute l'actualité

A La Cluse et Mijoux, près de Pontarlier dans le Haut-Doubs (25), un lynx est décédé mercredi 4 avril des suites d’une collision avec une voiture.

Pour Gilles Moyne, du Centre Athénas, c’est « l’occasion de rappeler l’urgente nécessité de consacrer des moyens au maintien et à la restauration de corridors biologiques pour la conservation de cette espèce, notamment  dans les zones de forte circulation, et au besoin par une signalétique particulière et des modulations saisonnières de la vitesse routière. »

« Les infrastructures routières sont un des éléments qui limitent l’espèce », a déclaré Emmanuel Renaud de l’ONCFS.

Récit du Centre Athénas (5/04/12) :

Percuté par une voiture le 4 avril à 18h au lieu-dit  « le Frambourg », l’animal s’était ensuite péniblement hissé à 15 m au dessus de la route et semblait en extrême difficulté. L’alerte donnée rapidement a permis de mettre en place une intervention commune (Brigade de gendarmerie des Hopitaux-Neufs/Pompiers du Centre de Secours de Pontarlier/ONCFS-SD25/ATHENAS). Dans un premier temps, le périmètre a été sécurisé et la circulation régulée afin d’éviter un sur-accident, puis à l’arrivée de notre équipe et du matériel, la route a été coupée et l’animal a pu être capturé et calmé.

La circulation a ensuite été rétablie, et le lynx acheminé en urgence vers le vétérinaire du Centre. Malheureusement, il était mort à l’arrivée, victime de sévères lésions : traumatisme crânien, hémothorax, hémorragie rénale, ces deux dernières étant les principales causes de la mort (autopsie réalisée au LDA39). >> LIRE LA SUITE.

Mise à jour du 10 avril 2012 :

Un deuxième lynx victime d’une collision le 8 avril près de Bersaillin dans le Jura (39).

Après deux mâles adultes le 4 avril  (1 à la Cluse et Mijoux et 1 dans le canton de Vaud), c’est une femelle subadulte qui a été victime de la circulation routière le 8 avril au matin (1h30).
Elle a été percutée par une camion sur l’A39 à proximité du péage de Bersaillin (39). La collision ne lui a laissé aucune chance, et elle a été récupérée par les patrouilleurs de l’APRR qui nous ont alertés.

Après le mâle adulte tué le 4 avril à la Cluse et Mijoux, c’est une femelle subadulte qui a été victime de la circulation routière du 8 avril au matin (1h30).

Elle a été percutée par une camion sur l’A39 à proximité du péage de Bersaillin. La collision ne lui a laissé aucune chance, et elle a été récupérée par les patrouilleurs de l’APRR qui a alerté le Centre Athénas.

C’est une des données les plus occidentales de présence de l’espèce, et la preuve de sa possible extension vers l’Ouest si des mesures concrètes sont prises pour maintenir ou recréer des corridors biologiques. Les explications du Centre Athénas >> ICI.

femelle-lynx-jura

Publié avec l’aimable autorisation de Gilles Moyne.

Lire aussi :

– De nouveaux ouvrages pour la grande faune sur des infrastructures routières anciennes (mars 2011)

– SPVB et l’ours, FERUS relance les demandes de passages à faune (mars 2011)

4 commentaires sur “Un deuxième lynx victime d’une collision dans le massif jurassien”

en 2009 un motard se tue entre yvonand et cheyres suite a une collision avec un sanglier,mais la mort d’un lynx sur la route me parait plus important que la mort d’un humain.Et de suite on parle de passage pour la faune afin d’éviter des souffrances aux animaux et les hommes là dedans, on les oublie. La mort dans grand tueur est-elle plus importante que celle d’un père de famille???

Je pense qu’il ne faut pas tout mélanger. Bien évidemment que la mort de cet homme est dramatique, mais cela n’empêche pas de rappeler que la mort d’animaux aussi précieux que le lynx est tout aussi dramatique.
N’oublions pas que ce site n’est pas consacré à la défense des hommes, mais bien à celle des grands prédateurs.
J’imagine que le décès de cet homme a été relaté ailleurs avec tout le respect auquel il avait droit.

Vous mélangez tout. Il n’y a pas à opposer victimes humaines et animales. Au reste, si la mort d’un lynx fait la une des journaux, c’est parce que l’espèce est très rare et doit être protégée au mieux. Non pas parce qu’un lynx vaut mieux qu’un homme, encore une fois, mais parce que la préservation de la biodiversité est un enjeu important et une responsabilité envers les générations futures. C’est vraiment si compliqué à comprendre?


Les commentaires sont fermés.