USA : Ouverture de la chasse au loup dans le Montana et l’Idaho

USA : Ouverture de la chasse au loup dans le Montana et l’Idaho

Actus internationales Actus loup Toute l'actualité

Malgré les protestations des associations environnementales et les nombreux revirements judiciaires quant au statut de l’espèce depuis 2009, la chasse au loup a tout de même démarré dans les états de l’Idaho et du Montana, respectivement les 30 août et 3 septembre derniers. Dans le Montana, cette chasse ne concerne pour l’instant que la chasse à l’arc. La saison de la chasse à proprement parler (avec utilisation d’armes à feu) commencera elle le 22 octobre et se prolongera jusqu’à la fin de l’année. Un quota de 220 loups pouvant être tués a été fixé. En 2009, ce quota était de 75 loups alors qu’en 2010, la chasse n’avait pas eu lieu. Le but de cette chasse est de réduire la population de loups de 25%.

L’état du Montana a été divisé en 14 unités de chasse (contre 3 en 2009), et chacune dispose d’un quota bien précis. Le but étant de cibler les zones où la prédation a été importante. De ce fait, chaque loup tué doit faire l’objet d’une déclaration dans les 12h afin que les quotas puissent être respectés. Quand le quota est atteint, on ferme immédiatement l’unité de chasse concernée.

Dans l’Idaho, où la population lupine avoisine les 1000 individus, aucun quota n’a été fixé pour la majeure partie de l’état et dans certaines zones, la chasse pourra se poursuivre jusqu’au 1er juin 2012. Les défenseurs s’inquiètent de cette décision, craignant que, sans quota, les loups se fassent décimer. Mais les autorités de l’Idaho assurent être compétentes en matière de gestion des chasseurs et affirment qu’elles réagiront afin que cela ne se produise pas. En 2009, les chasseurs n’avaient pas réussi à atteindre le quota de 220 loups qu’il leur avait été permis de tuer.

Deux associations, Alliance for the Wild Rockies et WildEarth Guardians se sont vivement insurgées contre la décision du Congrès de retirer le loup de la liste des espèces menacées d’extinction, jugeant que le Congrès avait outrepassé ses pouvoirs. Le mois dernier, ces associations avaient déposé une requête visant à bloquer cette chasse devant une Cour d’appel fédérale, en vain.

« Nous allons continuer à lutter pour protéger les loups et d’appliquer la séparation des pouvoirs dans la Constitution américaine. »

Une action, qui conteste le transfert de la gestion du loup aux états, est toujours en cours : « Nous allons continuer à lutter pour protéger les loups et faire appliquer la séparation des pouvoirs dans la Constitution américaine » a fait savoir Mike Garrity (Alliance for the Wild Rockies).

La gestion du loup par les états sera suivie pendant cinq ans par le Fish and Wildlife Service. Si le nombre de loups chute ou que leurs populations se trouvent menacées, les protections fédérales pourraient être restaurées.

Un espoir tout de même, la baisse des ventes de licence par rapport à la chasse de 2009.

Sources :

– Archer kills first wolf of Montana hunt, Rapid City Journal (8/09/11)

– Wolf hunts get under way in Montana, Idaho, The Washington Examiner (3/09/11)

– Courts Deny Request To Block Wolf Hunts, RedOrbit (27/08/11)

6 commentaires sur “USA : Ouverture de la chasse au loup dans le Montana et l’Idaho”

Eh oui, partout dans le monde moderne, l’homme s’amuse.
Le plus grave c’est qu’il s’amuse avec la survie d’autres êtres vivants, et peut être même avec sa propre survie ou du moins, avec celle de ses enfants ou petits enfants.
Quelle connerie d’en arrivé là ! détruire une espèce animal que pour le plaisir.

Un des problèmes pour les loups du Montana et de l’Idaho, c’est que ces *** de cowboys rednecks n’ont plus le droit de faire la chasse au peau-rouge.

Hemene Hihi / shungmato ska

Remarque a Erik Abranson
Nos amis les cowboys comme vous le dites ont su préserver leur faune sauvage en l’occurence les grands prédateurs ce qui est loin d’être notre cas en France. Les cowboys ne sont pas des poules mouillées comme nos compatriote paysans qui ont peur d’un pauvre renard.Allez donc tuer un animal protégé aux USA, vous verrez le temps que vous passerez en « jail ».
Arrêtez votre anti américanisme primaire et prenez plutôt exemple sur eux.
William Cody

Je crois que vous confondez quelque chose. Les cowboys ont eradiqué presque toute la faune sauvage dans le 19ème siècle et début 20ème. Par contre les Indiens ont su vivre avec les prédateurs.

D’accord Luc mais qui étaient les conquérants de l’ouest américain? Il me semble qu’il s’agissait d’européens et entre autres beaucoup de nos frêres français.
Par contre,ils ont pris conscience qu’il fallait restaurer ces populations d’animaux et nous pouvons dire aujourd’hui que c’est une réussite totale.
J’ai eu la chance de me promener dans l’Ouest américain et c’est bien le seul endroit où j’ai pu observer des ours et loups et bien d’autre animaux sans avoir à les chercher. Qu’en est il de la France? Alors je confirme, arrêtons de donner des leçons aux autres pays.


Les commentaires sont fermés.