Alpes du Sud : 3 louves au tapis

Alpes du Sud : 3 louves au tapis

Actus en France Actus loup Toute l'actualité

En plus de la louve Tinée dont on n’a plus aucun signe de vie (son collier GPS a été retrouvé sectionné sur les berges de la Tinée, entre Saint-Etienne et Isola), on vient d’apprendre que deux autres louves sont mortes dans les Alpes du Sud ces derniers jours :

– une dont le cadavre a été retrouvé mardi dans l’arrière-pays niçois, sur la commune de Belvédère, dans la vallée de la Vésubie (Alpes Maritimes) : le fait qu’il puisse s’agir de la louve Tinée a été exclu. Une autopsie a été pratiquée pour connaitre les circonstances du décès de l’animal. La cadavre ne présenterait aucun impact de balle…

– une jeune louve de moins d’un an abattue mardi soir à Thorame-Basse, dans la vallée du Haut-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence), dans le cadre d’un arrêté autorisant un “tir de prélèvement”. Une dizaine de personne constituait le dispositif d’affût : agents de l’ONCFS, lieutenants de louveterie et chasseurs locaux. La sous-préfète Sylvie Espécier a indiqué que l’animal a été “mortellement blessé” par un coup de feu tiré à une cinquantaine de mètres.

Cela porte donc à trois le nombre de loups tués dans le cadre de la loi après celui abattu dans la Drôme et celui prélevé dans les Hautes-Alpes au mois d’août dernier.

Lire aussi :

– Disparition suspecte de la louve Tinée : FERUS va porter plainte contre X

– Tir de loup : le communiqué de la préfecture des Hautes-Alpes

– Tir de loup : le communiqué de la préfecture de la Drôme

5 commentaires sur “Alpes du Sud : 3 louves au tapis”

Comme l’a exprimé Férus ces braconnages doivent absolument être déduits du plan d’abattage mis en place par NKM … NKM en voilà une que nous ne regretterons pas !… Sûr que le loup , espèce soi-disant protégée, va avoir du mal à se remettre de la protection de la France !…. En regard de l’actualité, la campagne de prélèvement doit impérativement s’arrêter immédiatement !… Peut-être faudrait-il envisager une action sous forme de pétition à envoyer d’urgence au gouvernement ?

Je suis contre. Cette façon de “gérer” une espèce montre toute la vanité humaine et l’envie des politiques de recueillir les voix des éleveurs. Il faudrait réellement se pencher sur le réel comportement du loup et sur le fait que leurs proies dans la nature se font trop rares.

Réfléchissons avant qu’il soit trop tard ! Le loup a le droit de vivre, il régule beaucoup de populations, même de petits animaux. Pourquoi certains éleveurs côté italien peuvent vivre sans souci avec le loup et qu’en France, nous ne pensons qu’à les tuer ? Il faut une sérieuse remise en question. Être éleveur, c’est dur certes, mais la mise en place des moyens efficace d’effarouchement n’est pas toujours effective. Et cessons de penser uniquement au pouvoir et à l’argent, l’humanité fera déjà un grand pas.

Effectivement, heureusement que la france protège sa faune, parceque si elle ne la protègeait pas, alors qu’est ce que ce serait ?
Bravo, c’est toujours les mêmes qui gagnent !!!
Pauvres loups !!! il vous faudra bien du courage pour survivre dans ce pays.

Je croyais que la chasse aux loups était ouverte dans le Montana et l’Idaho? Ou sont les *** de cowboys?


Les commentaires sont fermés.