Appel à dons : tous ensemble, sauvons nos grands prédateurs !

Appel à dons : tous ensemble, sauvons nos grands prédateurs !

Actus de Ferus Actus loup Actus lynx Actus ours Toute l'actualité
loup don

Si les prédateurs vous intéressent, si vous partagez notre passion et nos objectifs, si vous désirez prendre part à nos efforts pour la préservation et la réhabilitation des ours, des loups et des lynx en France, soutenez FERUS !

  • Rapide et pratique : pour faire un don en ligne, rendez-vous sur le site — >Hello Asso
  • Vous pouvez aussi remplir ce formulaire de don  –> formulaire de don FERUS (ou le recopier sur papier simple ou vous le faire envoyer sur simple demande).

66 % de votre don sera déductible de votre impôt 2016 dans la limite de 20 % de votre revenu imposable :

tableau déduction fiscale
ours don

Chers adhérents, chers défenseurs des grands prédateurs,

Au 12 décembre 2016, 33 loups (parmi lesquels des louveteaux) ont été tués “légalement” dans notre pays en seulement 4 mois. Et ce n’est pas fini : le nouveau plafond autorise l’abattage de 36 loups pour la période 2016-2017 et ce alors que la population de loups stagne et que de nouvelles études démontrent l’inéfficacité de ces tirs. Nous avons bien évidemment déposé un recours contre cet arrêté ministériel.

Face à l’agressivité des syndicats agricoles et de certains élus locaux allant jusqu’à prendre des arrêtés de tirs ILLÉGAUX pour satisfaire leur électorat, Ferus a besoin de s’attacher les compétences d’avocats et de juristes pour tenter d’inverser ces décisions politiques. Cette guerre juridique a un coût qui s’avère payant : en août, nous avons réussi à faire suspendre un arrêté préfectoral qui ordonnait illégalement le tir d’un loup en Lozère.

Pour l’ours, suite à l’avis tant attendu (7 ans), au final positif, du comité de massif pyrénéen et à la demande du lâcher de deux ourses en Béarn par la Région Nouvelle Aquitaine, nous agissons pour qu’un véritable plan de restauration incluant notamment un renforcement de la population d’ours des Pyrénées occidentales soit pris par ce gouvernement avant son prochain départ. Aidez-nous à maintenir la pression et être présents sur le terrain pour gagner le cap des consultations publiques qui ne manqueront pas à cet effet.

La situation du lynx dans les Vosges est très préoccupante. Le seul et dernier indice de présence date de 2015. Nos voisins allemands viennent de procéder à des réintroductions de l’espèce dans le Palatinat : et en France, qu’est-ce qu’on attend pour agir?

Nous n’abandonnons pas pour autant le terrain et devons également reconduire nos programmes de bénévolat, d’information et de sensibilisation, essentiels pour rétablir les faits auprès du grand public. Plus que jamais, Ferus et les grands prédateurs de France ont besoin de votre aide financière.

Nous comptons sur vous. Les grands prédateurs aussi.

« On a besoin de tous ces prédateurs, de tous ces gêneurs. » Yves Paccalet

lynx don

Des questions? Contact secrétariat : secretariat.ferus@orange.fr