FERUS permet une enquête et la découverte d'un cadavre de louve

louve prads haute bléone

La louve de Prads - Haute Bléone © DR FERUS

Les cas de braconnage se succèdent …. Nous vous faisions part il y a peu de la découverte puis de la disparition d’un cadavre de loup sur la commune de Prads-Haute Bléone, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le 19 septembre, un cadavre de loup très frais était en effet trouvé par des randonneurs dignois, au-dessus du hameau de la Favière, au lieu dit « les eaux grosses ». Ils étaient formels sur l’identification de l’animal. Le cadavre était à 2 m du sentier bien en évidence sur un rocher à côté d’un tuyau d’amenée d’eau à une cabane d’alpage en plastique avec une grosse fuite très visible. L’ONCFS était alors alerté par un administrateur de FERUS le 21 septembre vers midi lorsque cette découverte lui était rapportée. Les gardes de l’ONCFS n’avaient pas pu se rendre sur les lieux immédiatement et devaient s’y rendre dès que possible car il y a au moins 5 h de marche aller retour. Comme les témoins n’avaient pas fait de photos, un adhérent de FERUS y était allé en début d’après-midi du 21, avec un ami qui pratique avec lui la course en montagne, pour essayer de rapporter des preuves photographiques du délit. Ils connaissent très bien cette zone très sauvage et ont réussi à faire l’aller retour avant la nuit mais le loup avait disparu entre temps…. de même que la fuite sur le tuyau d’eau !
Il semblerait que dans l’intervalle, entre lundi 19 et le 21 septembre à 16h, quelqu’un soit passé faire le ménage en enlevant le cadavre du loup.

Le cadavre a été retrouvé ce samedi 1er octobre après midi vers 16h30 par un agent de l’ONCFS accompagné par les 2 témoins à quelques dizaines de mètres de l’endroit où il avait été découvert il y a 15 jours, dissimulé sous des branchages et des pierres. Il s’agit d’une jeune louve qui a été transportée au laboratoire vétérinaire de Gap pour autopsie. Comme il l’avait déjà annoncé avant la redécouverte du cadavre, FERUS a porté plainte contre x pour destruction d’espèce protégée.

FERUS tient à féliciter les adhérents et sympathisants de FERUS pour leur vigilance et les agents de l’ONCFS pour leur ténacité, sans laquelle la découverte du cadavre n’aurait pas eu lieu.

Si la thèse du braconnage se confirme pour cette jeune louve, plus aucun tir de loup ne peut être autorisé cette année puisque le plafond des 6 loups a été atteint :

– 3 loups tués légalement (Dévoluy, Drôme, vallée du Haut-Verdon)

1 louve retrouvée braconnée dans le Dévoluy (FERUS a porté plainte). Nous venons d’apprendre qu’elle avait 4 louveteaux !

la disparition de la louve Tinée dont le collier émetteur a été retrouvé sectionné manuellement. (FERUS a porté plainte)

Pour le moment, conformément à ce que nous avons demandé à la ministre de l’écologie, le ministère de l’Ecologie et du Développement durable vient de demander aux préfectures de suspendre temporairement les tirs de prélèvement et de défense.

Voir aussi :

Loup : Halte au feu, Madame la Ministre !

Loups tués : toutes les autorisations de tir suspendues

2 commentaires pour FERUS permet une enquête et la découverte d’un cadavre de louve

  • Fred

    Arf, elle devait pas être bien bonne l’eau qui s’échappait de cette conduite. C’est bien connu, c’est fragile des intestins les loups.
    Tain, faut être imaginatif pour habituer un loup à venir sur un point d’eau pour …….

    Fred

  • xxx

    peut être faudrait il demander aux habitrants de cette montagne ou aux bénéficiaires du tuyau d’arrivée d’eau, qui sont certainement à même de vous renseigner…
    à vouloir tout gérer tout seul on se prive de précieux renseignements… non?