L'opération Décod'Ours est lancée !

© Daniel Trinquecostes

Lancement de l’opération Décod’Ours

FERUS  et Pays de l’Ours-ADET lancent l’opération Décod’ours, dont le but est de démonter les fausses informations véhiculées dans les médias par les opposants à l’ours.

« Fake news », « vérités alternatives », ces thèmes sont bien dans l’air du temps. Tellement présents qu’une radio nationale, France Inter, consacre une brève rubrique aux premières tous les matins (« Le vrai du faux »), et que l’administration Trump invoque les secondes pour nier le changement climatique anthropique, aux profits d’intérêts privés.

L’ours des Pyrénées n’y échappe pas. En cette année de renforcement de la population ursine (projet de lâcher de deux ourses en Béarn en automne 2018), mensonges et déclarations outrancières fleurissent dans les média, propagés sans aucun complexe par les opposants, au risque d’influencer des personnes peu au fait de ce sujet spécialisé.

Décod’ours a pour but de remédier à cette situation, dans la mesure du possible.

L’équipe FERUS/Pays de l’ours ADET dédiée à cette action sélectionnera régulièrement un article de presse pour l’analyser, démasquer les inexactitudes et exposer les faits avec la plus grande rigueur possible. Pour cela, elle se basera autant que possible sur des références citées et des données factuelles vérifiables.

Chaque article analysé fera l’objet d’un communiqué explicatif sur les sites respectifs de nos deux associations. Un courriel avec un contenu similaire sera envoyé à la rédaction de l’article de presse analysé, avec les références en pièces jointes. Ainsi, les rédactions des média concernés, n’ayant pas toujours le temps de se plonger dans ce genre de sujet spécialisé, pourront bénéficier de ces informations, et en faire l’usage qu’elles jugeront le plus opportun.

Pour exemple, un véritable cas d’école pas plus tard que le 5 juin dernier, où l’on apprend, par le vice-président de la FDSEA des Hautes-Pyrénées, que « le slovène a fait disparaître l’ours des Pyrénées », au milieu d’autres petites perles.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/05/2811295-pays-toy-ours-sans-frontieres.html

A ce niveau les petites perles deviennent plutôt un collier de boules de pétanque ! Comme dit le vieil adage « plus c’est gros, plus ça passe ». Cet article fera donc prochainement l’objet du premier « Décod’ours ».

A bientôt donc pour la suite de cette aventure…

Les commentaires sont fermés.