Première meute en Allemagne de l’ouest / le loup abattu en Rhénanie-Palatinat était d’origine italo-alpine

Première meute en Allemagne de l’ouest / le loup abattu en Rhénanie-Palatinat était d’origine italo-alpine

Actus internationales Actus loup Toute l'actualité

Un cliché montrant deux loups ensemble en juin 2012, pris par un appareil automatique près de Hambourg en Basse-Saxe, vient renforcer la probabilité de l’installation de la première meute de loups en Allemagne de l’ouest depuis l’éradication de l’espèce au cours des derniers siècles. La présence dans ce secteur d’un mâle provenant de la meute de Nochten (région de Lusace dans le land de Saxe) et d’une femelle venant de la meute de Altengrabow (près de Magdebourg, en Saxe-Anhalt) était connue depuis plus d’un an grâce à des relevés d’indices de présence.

En Rhénanie-Palatinat, les analyses génétiques pratiquées sur le loup abattu en avril dernier ont indiqué qu’il s’agissait d’un loup déjà connu et percuté par une voiture en janvier 2011 entre Linden et Pohlheim (district de Giessen, land de Hesse). A l’époque, l’abattage de l’animal blessé à une patte avait été envisagé par les autorités pour « soulager ses souffrances » avant d’être abandonné sous la pression d’associations de protection de la nature. Ce loup avait donc survécu sans problème, et ce dans un secteur où la présence humaine est très forte, ce qui témoigne des capacités de résistance et d’adaptation de l’espèce. Des analyses avaient par ailleurs montré que ce loup était issu de la population des Alpes du sud (populations italiennes et françaises) et non de la population allemande. C’est un chasseur de 71 ans qui a tué le loup, affirmant l’avoir confondu avec un chien. Plusieurs semaines avant sa mort, l’animal avait été aperçu à plusieurs reprises et même photographié dans la forêt de Westerwald, près de Coblence, une région d’où l’espèce avait disparu depuis plus de 120 ans. A la mort du loup, la ministre de l’Environnement du Land, Ulrike Höfken, a déploré « une triste nouvelle pour notre région et un revers pour la protection des espèces».

D’après une traduction de Julien Aït El Mekki pour FERUS

loup-allemagne-westerwald

Sources :

– Willkommen Wölfe in Niedersachsen! (Nabu, juin 2012)

– Erschossener Wolf war „Gießener“ (Nabu, juin 2012)

Voir aussi :

– Un ours brun tué en Italie et un loup abattu en Allemagne (avril 2012)

– Deux loups heurtés sur les routes allemandes, l’un d’eux venait… des Alpes ! (janvier 2011)

5 commentaires sur “Première meute en Allemagne de l’ouest / le loup abattu en Rhénanie-Palatinat était d’origine italo-alpine”

Les loups Italiens sont déjà en Allemagne, mais à quand les loups Allemands en France ??? et je ne parle pas des loups Espagnols !!!

Les loups Italiens se déplacent uniquement en FERRARI, ce qui pourrait expliquer en partie leur rapidité… Quand aux loups Espagnols et Seat Ibiza nous ne sommes pas prêt de les voir 😉

Depuis quand ils ont reconsttuit le mur entre les deux Allemagne?…. De toute facon, les loups, qu’ils soient à l’Est ou à l’Ouest, ils s’en fichent et ne perdent pas le Nord….
De quel(le) « Hambourg » parlez-vous?:
« Freie und Hansestadt Hamburg
(Ville libre et hanséatique de Hambourg) »

Resté sur cette interprétation laxiste du droit, M. ESTROSI considérait ainsi qu’aujourd’hui, l’Etat n’avait pas à gérer un « problème » avec la nature mais bien un « problème » avec certains « écolos totalement inconscients », ceux-là même à l’origine de l’hypothétique réintroduction du loup en France. Jusqu’à présent, le gouvernement français n’a pas donné raison à cette position. Même s’il a autorisé des tirs de Loups dans le cadre de son Plan 2004-2008, il affiche encore officiellement une volonté de rester conforme aux engagements internationaux de protection de l’espèce…ce que seul l’avenir pourra confirmer.

La nouvelle n’a pas du tout étonné ceux qui suivent de près l’évolution du prédateur en France. Comme Eric Marboutin, ingénieur à l’Office national de la faune sauvage (ONCFS) : « On peut s’attendre à une remontée du loup vers le nord, mais personne ne peut fixer d’échéancier », souligne le spécialiste.


Les commentaires sont fermés.