Récit : observer ours, loups et lynx sauvages, en Espagne, c’est possible !

ours-espagne-gazette47-GuderRécit : observer ours, loups et lynx sauvages, en Espagne, c’est possible !

Par Olivier Guder

Article paru dans la Gazette des grands prédateurs n°47 (février 2013)

Observer les trois grands prédateurs en pleine nature, sans faire des milliers de kilomètres, et en partant juste 2 semaines… Voilà un rêve que beaucoup d’entre nous ont caressé, sans vraiment y croire.

Et pourtant, en Espagne, avec un peu de chance, un très bon guide, et de la persévérance, c’est possible ! Parti en avril dernier avec un petit groupe dans le cadre d’un séjour organisé, j’ai eu le privilège de réaliser ces rencontres lors de ce voyage mémorable, dont voici les moments les plus marquants.

A la recherche du Lynx pardelle en Sierra Morena

C’est dans cette Sierra du nord de l’Andalousie, que vit une partie des quelques 200 Lynx pardelles recensés actuellement en Espagne, où ils font l’objet d’un suivi scientifique et de strictes mesures de protection.

Nous y restons quatre jours à chercher ce prédateur discret et si difficile à voir.

Nous partons avant l’aube, revenons à la nuit, et nous passons de longues heures dans les zones les plus propices à la recherche du félin tant espéré…

Le paysage est très vallonné, alternant des zones de maquis assez dense, et d’autres plus ouvertes. Depuis une piste située en hauteur, nous pouvons observer efficacement, grâce aux longue-vues et aux jumelles dont dispose le groupe.

Chacun choisit une zone à surveiller, ou prospecte lentement le long de la piste, et la recherche commence. Heureusement, la région est riche en oiseaux (vautours, aigles, faucons, perdrix, passereaux variés,…) et en mammifères (cerfs, daims, sangliers, …) et il y a toujours quelque chose à observer. Sans oublier les lapins, essentiels car il s’agit des proies principales du lynx, et qui ont fait l’objet de réintroductions dans cette zone.

A la fin de la 1ère journée, un lynx est aperçu brièvement au dessus de la piste, où le groupe concentre ses recherches en vain pendant de longues minutes.

Notre guide Pierre réussit à le retrouver un peu plus loin, allongé sur un rocher à environ 150 mètres de la route. Bravo, il fallait le voir, tant son pelage le rend invisible dans la végétation !

Lire la suite en téléchargeant l’article en pdf :

grands-prédateurs-espagne-Guder-gazette47-FERUS.pdf

Ours, loups et lynx sauvages, en Espagne, c’est possible !

S’abonner à la Gazette des Grands Prédateurs / les anciens numéros !

1 commentaire pour Récit : observer ours, loups et lynx sauvages, en Espagne, c’est possible !