Le loup de retour en Haute-Saône

Le loup de retour en Haute-Saône

Actus en France Actus loup Toute l'actualité

Après les Vosges, le Doubs, le Jura et la Haute-Savoie, le loup ajoute la Haute-Saône à la liste des départements recolonisés ! Des analyses génétiques effectuées sur des excréments et des  poils recueillis en décembre ont confirmé sa présence dans le département pour la première fois depuis le retour du loup en France en 1992. Il ne s’agit probablement pour l’instant que d’un individu en dispersion.

Impossible de dire pour l’instant si l’animal va se fixer dans ce département, qui n’est peut-être qu’une étape dans sa recherche de territoire. Il faut savoir qu’un loup peut parcourir 40 km en une seule nuit!

A peine arrivé, ce loup court déjà le risque d’être légalement abattu : le protocole d’intervention contre les loups 2012-2013 a en effet ajouté la Haute-Saône à la liste des départements pouvant obtenir des dérogations aux interdictions de destruction de loup.

Source : Le loup repéré en Haute-Saône (Vosges matin, 17/05/12)

des dérogations aux interdictions de
destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le lo

4 commentaires sur “Le loup de retour en Haute-Saône”

le loup du Jura ne serait-il pas le loup du Doubs!

le loup de Haute-Saône ne serait-il pas un loup du massif ( vosgien)

??

affaire à suivre!

Bonjour à tous !

Ons est le seul pays qui n’arrive pas à vivre en armonie avec les grand prédateurs !
En sachant qu’il y en à trés peu !
Il faut que l’état est les colléctivitées local prénent éxemple sur l’Italie , l’Espagne , l’Allemagne , l’Autriche ; etc….
Est il faut pas que les hommes oublie que nous faisont partie intégrante de la Nature !

A bonne entendeur !

Benoit.

voyage un peu Benoit regarde de plus prés ce qui se passe ailleurs et tu verras que l’o,n est pas le seul pays loin de là à vivre des situations conflictuelles avec les prédateurs. Il faut tordre le cou à cette légende.

Oui, voyageons dans l’espace et le temps.
Notre espèce , l’ humaine, a massacre des milliers de loups jusqu’à éradiquer l’animal.
En Italie, des bergers se vient attribuer des moyens de défense contre ce prédateur qui portent leurs fruits. En France, un problème majeur persiste, les pousses de prédation humaine sur les cerfs’ chevreuils, sont une des causes de déplacement des populations d’ongulés vers des zones forestières exploitées. L’antagonisme avec le loup ne réside pas simplement dans une crainte ancestrale, justifiée au dix septième siècle par l’abondance de ce prédateur.
Mais actuellement, un autre antagonisme existe: celui de la culture de la chasse qui place comme unique prédateur autorisé l’individu arme. Aucun concurrent n’est admis. Pas par tous mais reconnaissons que nous avons pris la sale habitude de faire légiférer à notre guise. Tuer, tuer, tuer.
Qui est le tueur?


Les commentaires sont fermés.