Loup : tir de prélèvement autorisé dans le Var

Loup : tir de prélèvement autorisé dans le Var

© V.Vignon
Actus de Ferus Actus en France Actus loup Toute l'actualité
Loup de lignée italienne © V.Vignon

Paul MOURIER, Préfet du Var, a pris, ce jeudi 16 août, un arrêté ordonnant la réalisation d’un tir de prélèvement en vue de la protection contre la prédation du loup sur les troupeaux domestiques pâturant sur le camp militaire de Canjuers. Cette opération est valable durant 1 mois (du 20 août au 19 septembre). Sont concernées les communes d’Aiguines, Châteaudouble, Comps-sur-Artuby, La Roque-Esclapon, Montferrat, Mons et Seillans.

Le Var est, derrière les Alpes-Maritimes, le département qui a subit le plus de prédations cette année. Et le petit secteur de la base militaire de Canjuers regroupe à lui-seul 99% des prédations ayant eu lieu dans le Var! De plus, les effectifs de loup restent faibles dans le département, avec seulement 6 indices de présence exploités cet hiver pour un effectif minimum de 3 loups (voir le dernier bulletin du réseau loup).

Autre anomalie, le contexte de Canjuers qui est très particulier : les patous y sont en liberté totale et commettent des dégâts très importants sur le gibier sauvage. Et pendant qu’ils courent après les  chevreuils, ils ne protègent plus les troupeaux (sans compter les très probables brebis tuées par les patous eux-mêmes)… Par deux fois nous avons alerté les autorités de l’anormalité de cette situation via un courrier envoyé au ministère le 1er août et un autre au préfet du Var le 6 août :

Courrier Préfet Var - 06.08.12

Le prélèvement d’un loup au hasard ne résoudra donc en rien la problématique de Canjuers et de ses patous!

C’est le deuxième tir de prélèvement autorisé cette année. En juin dernier, une jeune louve avait déjà été « prélevée » dans les Alpes-Maritimes. Pour rappel, le protocole d’intervention 2012-2013 prévoit un plafond de 11 loups pouvant être abattus cette année. A ce jour, 3 loups ont été décomptés : la louve prélevée dans les Alpes Maritimes en juin, le loup braconné dans le Ventoux en janvier et le cas de collision près de Briançon, qui après analyse toxicologique, a révélé que l’animal avait été préalablement empoisonné.

Les loups braconnés (ex : celui du Ventoux ) viennent en déduction des loups « prélevés ».

30 commentaires sur “Loup : tir de prélèvement autorisé dans le Var”

c’est bien joli tous ces commentaires sur l’Espagne,le Portugal.Mais revenons à nos moutons si je puis dire:Les médias en zone Paca devrait tremper trois fois leur plume avant de faire des commentaires sur les prédations complètement éronnées voir orientés par des gens intentionnés vers l’excé.Ex.le comptage des loups et le nombre de moutons tués…!Il faudrait quand même s’occuper de ces informateurs qui font beaucoup de mal dans les oreilles non averties du quidam français.Cordialement Colette

Ce que je pense de tout çà, c’est que bien souvent les préfets, nommés là sans qu’on leur demande leur avis, ne connaissent rien de la région, écoutent les chasseurs puissants,et bien oui, ils ont les fusils ! sont bien souvent chasseur, et prennent des décisions qui, s’il connaissaient bien les loups ne seraient pas prisent. dans le cas d’attaques, il faudrait savoir avec certitude si ce sont bien des loups qui ont attaqués les brebis, il doit bien avoir des preuves, des poils, de l’ADN, faire une enquête comme pour un crime, c’est trop compliqué ? et puis il faudrait dire aux petits journalistes de bien se renseigner avant de publier en première page « des loups tuent 50 brebis » pour ensuite publier quelques semaines après en page intérieure en tout petit, « la preuve n’a pas été apportée que ce sont bien des loups » si tout le monde faisait bien son boulot sans contrainte, il n’y aurait pas de décision aussi désolante que celle là. »La raison du plus fort est toujours la meilleure, là c’est celle de quelques imbéciles qui fait foi »

Bonjour, Ugatza.
Bon, décidément, je ne suis peut-être pas assez sérieux, mais l’humour n’est pas encore interdit…
Quand j’ai cité les loups des îles Kouriles, je voulais dire par là que je n’avais pas pu être exhaustif (on ne peut pas l’être dans un post, même si les tiens sont souvent les plus longs du forum…) Il aurait pourtant été intéressant de parler aussi des loups de Pologne, de ceux de Grèce, de Slovaquie ou de Scandinavie…
Et pour la chasse en Italie et en Espagne, je ne veux évidemment pas dire qu’elle était interdite, mais qu’elle était réservée à une « élite » de grands propriétaires terriens bien pensants. En Italie, Victor Emmanuel II était « il re cacchiatore », le roi chasseur!
La Révolution française a supprimé les privilèges, donc le droit de chasser, d’où historiquement le nombre énorme de chasseurs chez nous (ça diminue un peu, mais lentement…). Et je ne vais pas reprendre notre débat sur le pastoralisme. Simplement, en France TOUS les écosystèmes sont anthropomorphiques. Eh oui, l’homme fait partie du paysage, qu’on le souhaite ou non.

pourquoi ne pas utiliser des canon à gaz….comme font les arbroiculteurs pour épargner les fruit vis à vis des chevreuils et çà marche ..donc peut être faire un éssais pendant quelque temps pour faire peur au loup au lieu de le tué……comment il faisait y à 50 ans…..

Bonjour, il est urgent d’aider les loups puisqu’un autre arrêté autorise le tir d un autre loup
Aidez moi en soutenant cette pétition Sauvons le loup de CANJUERS https://t.co/ZEWBjVId via @change
#Loups #Var #Animaux 


Les commentaires sont fermés.