Pas de lâcher d’ourse : la réaction de France Nature Environnement et d’Europe Ecologie Les Verts

Pas de lâcher d’ourse : la réaction de France Nature Environnement et d’Europe Ecologie Les Verts

Actus en France Actus ours Toute l'actualité

Voir aussi le communiqué de FERUS : les ours béarnais abandonnés (1er juin 2011)

Communiqué de France Nature Environnement 65

La ministre achève le travail des chasseurs : Elle signe la mort de l’espèce en Béarn.

C’est fait, nous le redoutions, sans vraiment y croire… La ministre de l’Ecologie, NKM, juste après avoir présenté le 29 mai à Paris, la Stratégie nationale pour la biodiversité, annonce qu’il n’ya aura pas de lâcher d’une ourse en Béarn ce printemps. Un coup fatal bien sûr à ce texte qui n’est plus qu’une phraséologie creuse et sans poids. Et surtout un coup fatal à la biodiversité des Pyrénées béarnaises, ce territoire où l’humain pyrénéen a depuis ses premiers pas connu la présence de l’ours.

On le sait, le lâcher d’une ourse ce printemps, était une urgence pour maintenir les deux derniers mâles encore présents. On constate déjà que leur territoire s’élargit, qu’ils recherchent désespérément….

Après la destruction de Cannelle en novembre 2004 par des chasseurs en battue, en annonçant qu’il n’y aura pas le lâcher d’une ourse en Béarn, la ministre achève bien la destruction du noyau occidental d’ours dans les Pyrénées.

Pusillanimité d’un gouvernement et du Président de la République qui plient devant les menaces et les mensonges des opposants, représentant des éleveurs et élus locaux de tous bords. Menaces de guerre proférées par les porte-paroles des anti-ours, mensonges sur le lien entre la grande difficulté des éleveurs ovins et la présence de l’ours. En multipliant par 10, les chiffres officiels de dégâts d’ours (une belle marge d’erreur !), ils ne représentent que 1% des pertes déclarées en estives.

Cette décision porte un coup fatal à la pérennité de l’ours en Béarn, mais ne sauvera pas l’agriculture de montagne… La disparition des paysans continuera.

FNE 65 appelle tous les hauts-pyrénéens à manifester, dès que l’occasion s’en présente, leur mécontentement suite à cette décision symbolique de l’abandon de la question environnementale et écologique tant auprès de la ministre que de leurs élus.

FNE 65 continuera plus que jamais à se battre pour l’ours et pour que la parole de tous puisse avoir droit de cité dans les vallées.

Pour FNE 65

La présidente

Françoise Cazalé

logo-europe-écologie-sud-ouest

DECLARATION D’EUROPE ECOLOGIE LES VERTS BEARN AU SUJET DE L’ANNONCE DE NON REINTRODUCTION D’UNE OURSE DANS LES PYRENEES

Le Président de la de République vient de décider qu’il n’y aura pas d’introduction d’ourse cette année dans les Pyrénées occidentales. Il s’agit là d’un acte de caractère électoraliste qui satisfera le lobby des chasseurs mais qui va certainement heurter et indigner un grand nombre de citoyens du Béarn et d’ailleurs.

L’espèce ursine, dont la loi oblige à la protection, constitue un pan du patrimoine pyrénéen et national. Accuser l’ours des difficultés que connaissent nos vallées d’Aspe, d’Ossau et de Barétous, c’est une absurdité.

Les écoles qui ferment, les camions internationaux qui sillonnent nos routes et massacrent nos lieux de vie, la richesse piscicole de nos gaves qui s’appauvrit, les commerces en mal de fréquentation touristique, ce n’est pas de la faute de l’ours.

C’est la faute à la politique sarkozienne que soutient le député Jean Lassalle dont la déclaration haineuse à cette occasion, hier soir sur France 3, démontre une attitude refusant réflexion et dialogue. A l’opposé de ces propos, Europe Ecologie les Verts du Béarn, considère que notre territoire est celui de l’homme tout autant que celui de l’ours.

Europe Ecologie les Verts Béarn

Voir aussi :

Pas de lâcher d’ourse : la réaction du WWF France et de Nature Midi Pyrénées (1er et 6 juin 2011)

Pas de lâcher d’ourse : les réactions du FIEP et de pays de l’ours-ADET (2/06/11)

– Pas d’ourse à cause… de la sécheresse! (2/06/11)

Sarkozy a tranché : il n’y aura pas de lâcher d’ourse dans le Béarn (communiqué de FERUS, 1er juin 2012)

– Pour le lâcher d’une ourse dans le Béarn : CYBER ACTION !!!!!! (mai 2011)

Lâcher d’une ourse : avis favorable du CNPN (21 mai 2011)

– 15 ans déjà depuis le premier lâcher d’ours en France ! Ferus et Pays de l’ours-Adet font le bilan (communiqué FERUS / Pays de l’ours-ADET, 19 mai 2011)

– Consultation pour la réintroduction d’une ourse dans le Béarn : la contribution de FERUS (février 2011)

– Ours : 16 000 signatures pour restaurer une population viable ! (février 2011)

– Lettre ouverte à C. Jouanno : attendre encore, c’est compromettre le lâcher d’une ourse en 2011 (lettre ouverte, octobre 2010)

2 commentaires sur “Pas de lâcher d’ourse : la réaction de France Nature Environnement et d’Europe Ecologie Les Verts”

Dans les Pyrénées les ours ont été présents tant que les hommes non pas été des prédateurs pour eux ainsi que les loups laissons ces animaux réguler la faune nous nous sentions mieux

J’ai une petite idée. Mais n’étant pas un grand connaisseur de la loi française, je vous l’expose pour sa faisabilité?

En attendant un ministre de l’écologie et un président qui auront le courage de défendre la nature et la biodiversité, pourquoi les verts du sud-ouest n’achètent pas une grande parcelle de terrain au milieu du territoire des deux ours mâles et y mettent une ourse afin qu’elle se reproduise avec un de ces mâles?

La parcelle pourrait être un enclos gardé de quelques hectares.

Il y a un moment, il faut arrêter de se plaindre et agir.
En Suisse, le lynx a été réintroduit de façon « illégale » grâce à de courageux défenseurs de la nature. 😉


Les commentaires sont fermés.